Souad-Abderrahim-680

Mme Souad Abderrahim est pharmacienne, mère de deux enfants, non voilée, bien maquillée, se promenant en voiture de luxe, sourire de star et musulmane fervente. Bref, Madame a tout pour plaire. Elle a vendu son image à Ennahdha pour rendre crédible l’ouverture de ce parti qui pratiquerait désormais un islam modéré. La preuve, il a présenté Mme Souad en tête de liste sur la ville de Tunis. Quand on est « parfaite » on ne peut tolérer les tarés. Il est donc naturel que cette respectueuse dame exige la punition des femmes célibataires. Ces impies, il faut les punir. Cette brave femme, a oublié de nous dire que fera – t- elle des géniteurs. Elle ne connaît pas du tout cette catégorie de femmes, sinon elle aurait eu la décence de ne pas attaquer des victimes. Madame, je vous conseille d’aller écouter les spécialistes qui vous diront de qui il s’agit. Je compte sur votre niveau intellectuel pour comprendre qu’il s’agit de pauvres filles qui n’ont rien à vendre (comme vous) : elles n’ont ni les moyens matériels, ni les moyens intellectuels de « cacher ce qui leur arrive » : les femmes averties qui tombent enceintes avant le mariage se font avorter et donc vous n’y pouvez rien. Si vous comptez interdire l’avortement, vous toucherez les femmes de condition moyenne, les plus riches iront se faire avorter sous d’autres cieux.

Mme Souad, ne parlez plus d’un sujet sans vous informer, c’est un délit pour une ambitieuse comme vous qui voudrait diriger le pays : comme quoi, on ne faute pas uniquement avec son corps. A ce propos j’ai envie de vous poser les questions suivantes :-

 

A qui avez-vous confié la direction de votre pharmacie quand vous sillonnez Tunis pour votre campagne électorale ?

 

– Comment avez-vous respecté la loi qui stipule qu’un pharmacien doit être présent à sa pharmacie quand elle est ouverte ?

 

– Avez-vous relevé tous les problèmes que vivent les travailleuses et les mères de famille dans cette ville ?

Je ne sais pas comment traduire ceci en français, mais Madame ma grand-mère vous dirait « itkachkich fi hanakik ».

Elue, à la constituante vous n’avez pas trouvé un sujet plus pertinent à nous livrer que la punition des mères célibataires ?

Ah j’allais oublier Madame « la parfaite » nous dit aussi que la liberté a des limites et qu’il faut respecter les autres. Je suppose qu’elle veut dire qu’il faut respecter les femmes parfaites comme elle. Madame on n’a pas toujours les moyens d’être « parfaite » et parfaitement « parfaite » comme vous c’est-à-dire hypocrite et maniant l’art du marketing Halal…Mais là c’est une longue histoire difficile à vous expliquer.

Dans quelque temps, je suis sûre que Mme Souad va se voiler et nous déclarer que le bon dieu l’a dirigé vers le bon chemin (Rabi ahdaha) Et là vous comprendrez l’art du Halal et du Haram et des moralistes à la con.Comme j’aurais aimé avoir le génie de Camus auteur de la P …respectueuse. J’aurais osé une version islamisée intitulée « la P même pas respectueuse ».

Quand je pense que des humanistes donnent leur temps et leur argent pour sauver les femmes célibataires de part le monde, je dis nari alina wi ala l’élite à la con mataana …