Crédit photo à la Une : Sarah Mersch

A 
l’occasion
 de 
la
 journée
 internationale
 pour 
le
 soutien
 aux
 victimes 
de 
la 
torture
, L’ACAT‐France, 
RCT,
 Liberté 
et
 équité,
 l’OCTT
 et 
l’OMCT
 ont organisé le Lundi
 25
 juin
 2012
 une 
conférence 
de
 presse
 sur
 «
Le phénomène tortionnaire en Tunisie:

 prevention, justice et réhabilitation des victimes»

à la maison 
des
 journalistes 
(Syndicat 
National 
des
 Journalistes
 Tunisiens) à Tunis. Durant la conférence maitre Mondher Cherni (Organisation contre la torture en Tunisie) est intervenu ainsi que Gabriele Reiter (Organisation Mondiale Contre la Torture), maitre Imen Triki (Liberté et équité), Hélène Legeaye (ACAT) et Lamia Louise Chehabi (centre de réhabilitation et de Recherche pour les victimes de la torture). Un rapport a été publié exposant la persistance du phénomène tortionnaire en Tunisie, sa mutation, ainsi que des recommandations aux autorités Tunisiennes pour prévenir les actes de Torture et pour rendre justice aux victimes.

Plus
 d’un
 an
 et
 demi
 après
 la
 révolution
 tunisienne
 qui
 a
 tourné
 la
 page
 sur
 23
 ans
d’autoritarisme
 et
 de
 violations
 systématiques
 des
 droits
 de
 l’homme,
 les
 intervenants
 dresseront 
un
 bilan
 des
 réformes
 qui 
ont 
été
 engagées
 pour
 mettre
 fin 
à
 la
 pratique 
de 
la torture
 et 
rendre 
justice
 aux 
milliers
 de 
victimes
 de
l’ancien 
régime.

 Un 
bilan 
en 
demi‐teinte
 car
 si
 des 
mesures
 ont
 été
 prises
 pour
 prévenir
 la
torture
 et 
œuvrer
 à
 la
 réhabilitation
 des
 victimes,
 cette
 pratique
 demeure
 récurrente
 et
 à
 ce
 jour,
 aucune
 condamnation
 pour
 torture 
n’a
 été
 prononcée 
par
 les 
tribunaux.

⬇︎ PDF

Crédit photo à la Une : Sarah Mersch