Tracktour 10

Des artistes se lancent en solo. D’autres changent de formations. Certains, issus d’autres registres, sont attirés par le genre. Parmi les groupes, quelques-uns changent de nom. Beaucoup de projets éphémères et quelques productions remarquablement brillantes. La scène reggae tunisienne continue à mélanger les cartes en ce premier trimestre de 2016 en espérant avoir la bonne main. Sélection.

Punic Lions – Black Flag

Le morceau est sorti il y a un an sur SoundCloud. Suite à l’attaque de Ben Guerdane, le groupe a jugé utile de le diffuser sur Youtube en forme de lyrics vidéo. Mise en ligne le 13 mars 2016, elle met en valeur les paroles de cette ballade reggae roots dénonçant la barbarie des djihadistes. Les Punic Lions affectionnent particulièrement ce style épuré depuis l’an 2000 quand ils se faisaient appeler 814BC avant de changer de nom en 2015. Leur premier nom est en référence à la date de fondation de l’empire carthaginois. Le deuxième est une revendication des racines puniques de ces musiciens originaires de la ville de Carthage

Haydar Hamdi – Fech Tchoufi

Extrait de l’album « Fikra » sorti en mai 2015, ce morceau a été mis en écoute gratuite le 12 mars 2016. Fidèle à son style atypique, Haydar Hamdi y manifeste son attachement au patrimoine musical berbère en reprenant la mélodie de la chanson « Hezz Ayounek », issue du terroir chaoui. Depuis qu’il s’est lancé en solo après l’expérience Barbaroots, il a intégré dans sa musique le qanun de Nidhal Jaoua, d’abord dans l’EP 404 puis dans l’album « Fikra », de quoi donner à son alliage reggae-dub un éclat mélodique authentique. Il sera en concert, dimanche 20 mars, à la salle ABC au centre-ville de Tunis. Haydar Hamdi y partage l’affiche avec Halim Youfi qui sera accompagné par The Back To Reggae Band.

Katybon, Paco & Wissem – Bruva

Le rappeur au flow exceptionnel a aussi des talents de chanteur dévoilés depuis la sortie de sa « Ja9lou9 Mixtape » en mai 2013. Quant à son penchant pour le reggae et la ragga, il est à l’origine de sa révélation quand il a sorti « Rasta from the Kabba » en 2011, son poignant remake de « Welcome To Jamrock » de Damian Marley. Mise en ligne le 18 février 2016, cette vidéo est un extrait d’une répétition d’un projet musical éphémère qui a réuni Katybon avec Paco, de son vrai nom Malek Ben Halim, et le violoniste Wissem Ziadi, deux vétérans de la scène reggae tunisienne connus comme membres de Gultrah Sound System ou encore Barbaroots. Elle a été tourné durant les préparatifs du concert « Sound Tounsi », tenu à Paris en janvier 2014.

King Abid – Come to Tunisia

La ragga dancehall tunisienne a son ambassadeur à Québec. Il a sorti son premier album solo, le 22 janvier 2016, chez Coyote Records. Ce morceau extrait du nouvel opus de l’artiste a été mis en ligne en écoute libre le 08 février dernier. King Abid, de son vrai nom Heythem Tlili, y lance un appel à visiter la Tunisie en réaction à la forte baisse des flux de touristes après les attaques terroristes du Bardo et de Sousse. Du groove à réchauffer le cœur.

Don & I feat Halim Yousfi – Bouheli

Ce groupe de reggae dub a été créé en septembre 2015. « Bouheli » est son deuxième morceau. Le combo est formé de trois membres qui jouent parallèlement au sein des Punic Lions. Il s’agit des deux frères Baccar, Mehdi alias Don et Aymen alias I-MAN et de leur ami d’enfance Haykel Chami alias Admiral Cham aux percussions. Le projet DON & I se veut ouvert aux collaborations avec des artistes de divers registres. Le résultat de ce featuring avec Halim Yousfi, connu comme la voix de Gultrah Sound System, est une véritable claque de reggae roots tunisien.