El Banda, ainsi s’intitule le spectacle hip hop créé par Empire, Massi, Vipa et WMD suite à deux résidences artistiques pilotées par l’association Debo avec Trappa derrière la console. Bien avant ce projet collectif qui fera prochainement sa première, ces rappeurs ont collaboré ensemble. Et ils ont placé la barre assez haut. Immersion dans l’univers de ces artistes hip hop parmi les plus remarquables de la scène tunisienne.
tracktour 17

Vipa & Massi – Al 9ine3

Déjà plus de 8 ans de collaboration entre ces deux artistes originaires de Radès, leur musique a fini par les imposer comme l’un des tandems les plus exceptionnels de la scène tunisienne. Extrait de leur album « Hakuna Matata » enregistré durant les deux dernières années, ce morceau, produit par Debo, est sorti en octobre 2015. Les deux rappeurs s’y désengagent du rap focalisé sur des thématiques politiques et sociétales et optent pour un univers hilarant. Une manière d’exprimer leur engagement premier pour la musique en tant que fin et non pas comme moyen.

WMD & Gal3y feat. Empire – The Joy

La vieille école refuse de prendre des rides. Ce morceau en témoigne. Fidèle au boom bap, style emblématique de la scène rap du début des années 90 de la côte est américaine, WMD invite Belhassen du groupe Empire à cracher ses rimes sur un beat poignant concocté par le beatmaker Gal3y et étoffé par les scratches de Dj Goadman. Dans ce titre sorti en juin 2015, ils descendent en flammes l’insouciance générale à l’égard de l’éducation à la dérive, le fondamentalisme religieux et l désarroi de la jeunesse. Le rap de WMD, au premier couplet, en arabe classique est tout simplement impressionnant.

Vipa & Massi – Erkez Hiphop

Dans cet ego-trip, registre de la tradition hip hop où les rappeurs vantent leurs qualités, les deux rappeurs originaires de la banlieue sud de Tunis obligent, à coups de groove entrainant, leurs auditeurs à hocher la tête. Ecrits comme une succession de punchlines, les vers venimeux de Vipa attaquent, alors que ceux de Massi, enrichis par un lexique puisé dans le terroir tunisois, achèvent. Une forte dose de sarcasme donne plus de substance à la charge. Une autre production Debo, extrait de l’album « Hakuna Matata » et sortie en novembre 2014.

Empire – In7ilel el Dawla

Alors que les autres rappeurs du projet El Banda tracent leurs chemins en solo, les membres d’Empire, Belhassen et Marwen, poursuivent le travail en tandem depuis près de 10 ans. Dans ce track, les frères Kekli manifeste leur affection particulière pour le style hardcore à un moment où il est délaissé par la majorité des rappeurs de la scène tunisienne. Leurs textes expriment leur rébellion contre le pouvoir, leur désillusion après une révolution tant attendue et dénoncent les tares de la société tunisienne. Leur flow enragé fait de ce morceau, sorti en juillet 2013, un véritable attentat sonore.

WMD & Gal3y feat. Massi – Sons of Adam

Du cynisme à volonté pour dénoncer une humanité dépeinte en perte de raison, enfoncée dans l’autodestruction. Premier featuring réunissant les deux rappeurs avant « Duopoly », ils se retrouvent très bien servis par une musique signée Gal3y qui a étroitement collaboré avec WMD sur l’album « Pillars ».  Sorti en juin 2013, « Sons of Adam » propose l’un des premiers textes de WMD en arabe classique contrastant avec les précédents morceaux du rappeur écrits en anglais. Une des rencontres précurseurs du projet El Banda.