Evoquer les droits des animaux dans un contexte où ceux des humains ne sont pas respectés n’est pas évident et ressemble une gageure. Fantaisiste au regard de la plupart des gens, pour qui le droit de l’animal n’existe tout simplement pas ! Selon d’autres, et de manière plus générale, l’animal est un « être inférieur » incapable de raisonnement, donc ne constituant pas un sujet de droit.