Les récentes déclarations de Rached Ghannouchi concernant les appétits présidentiels de l’actuel Premier ministre ont suscité des réactions critiques d’un certain nombre de dirigeants nadhdhaouis dont Abdelatif Mekki apparait comme le porte-parole officieux aux côtés notamment de Mohamed Ben Salem et Samir Dilou. Si, dans ses propos tenus dans divers médias, l’ancien ministre de la Santé, n’a pour l’instant exprimé aucune divergence programmatique, avec Ghannouchi, pour s’en tenir à des appréciations d’ordre tactique. Il n’hésite pas cependant à remettre en cause l’autorité du président d’Ennahda et le mode de fonctionnement du parti. Malgré la prudence et les ambigüités de son discours, le plus notable, est certainement le fait de s’affirmer publiquement, d’afficher plus ou moins ouvertement ses propres ambitions et, plus encore peut-être, de suggérer qu’il représente un courant au sein d’Ennahdha.