Avec 35.000 logements et plus de 200.000 habitants, la commune de Sidi Hassine ne dispose pas de moyens financiers pour aménager l’infrastructure et améliorer la qualité de vie des citoyens. « Le taux de croissance de notre municipalité est l’un des plus faibles sur le Grand Tunis », regrette Fredj Gribaâ, maire de Sidi Hassine. « Avant les élections municipales de mai 2018, la délégation spéciale de Sidi Hassine disposait d’un très faible budget. Rien que 2,8 millions de dinars en 2011. Désormais, le budget a été revu à la hausse. Il a été multiplié par quatre, atteignant cette année 12,7 millions de dinars. Mais ce n’est toujours pas suffisant », ajoute Gribaâ.