Cette fois, c’est le gaz de schiste! C’est sur ces roches dures, compactes et controversées que les députés de la Commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, de l’infrastructure et de l’environnement semblent s’être heurtés hier. Réunis les 20 et 21 avril pour examiner deux projets de lois relatifs à la prolongation de 15 ans de la validité d’exploitation des champs gaziers « Baguel » et « Franig » (gouvernorat de Kébili), les députés de la Commission ont buté sur un détail de taille : dans les documents soumis par le ministère de l’Industrie, le gaz de schiste est mentionné, puis omis. Retour sur une ambiguïté qui a viré au blocage.