Sandrine Girard


31 Oct 2005
On nous a beaucoup parlé du fléau des lieux touristiques qui repoussaient les habitants loin de la mer. A chaque fois, le sujet revenait. Ben Ali…Ben Ali. Aujourd’hui ça me semble clair ; Ben Ali ça suffit ! On sentait qu’il y avait des injustices et puis la peur d’en parler faisait taire la suite. […].