La fameuse page 404, qui a rendu “Ammar” célèbre dans le monde entier, a encore frappé. Cette fois-ci elle ne s’est pas affichée en réponse à une requête pour un site interdit ou une page prohibée, chose que la grande majorité des internautes tunisiens connaissent, mais après une requête sur le fameux moteur de recherche Google !

C’est ce qui est arrivée à une lectrice de Nawaat qui nous a contacté par email pour nous informer que les requêtes de recherches avec le mot clé “nawaat” aboutissent systèmatiquement à une page d’erreur 404 indiquant que la page est introuvable. Comme l’atteste cette impression d’écran (voir ci-dessous) que notre lectrice a joint à son email.

Impression d’écran du message d'erreur sur le navigateur Google Chrome.Impression d’écran du message d’erreur sur le navigateur Google Chrome. Cliquez sur l’image pour agrandir.

Alors que la page de substitution “fabriquée” par les informaticiens de la police du net sont repérables du premier coup sur les navigateurs Internet Explorer et Firefox, la page qui s’affiche sur Google Chrome, est carrément bluffante de réalisme. Le message, dans ces circonstances, est même à la limite de l’insolence : “Oups ! petit problème…Ce lien semble corrompu” !

Mais notre téméraire internaute, nullement découragée par les accusations de “corruption” qu’elle venait de lire, décide d’aller plus loin et réitère l’opération sur le moteur de recherche de Yahoo, encore très utilisé en Tunisie, et le résultat est le même : “Oups ! Petit problème...”.

Impression d’écran du message d'erreur sur le navigateur Google Chrome.\" title=\"Impression d’écran du message d'erreur pour le moteur de recherche Yahoo sur le navigateur Google Chrome.Impression d’écran du message d’erreur pour le moteur de recherche Yahoo sur le navigateur Google Chrome. Cliquez sur l’image pour agrandir.

Et comme si ce n’était pas assez pour nos coeurs fragiles d’apprendre que le mot “nawaat” est devenu “un problème” sur les moteurs de recherches en Tunisie, voilà qu’elle nous apprend que la même chose se produit quand on fait une recherche avec le même mot-clé sur Facebook ! A la place de la page de résultats, avec notamment le lien vers notre page sur Facebook et ses dernières mises à jours, c’est la même page d’erreur : “Oups…” Vous connaissez la chanson.

Impression d’écran du message d'erreur pour la recherche sur Facebook sur le navigateur Google Chrome. Cliquez sur l'image pour agrandir. Impression d’écran du message d’erreur pour la recherche sur Facebook sur le navigateur Google Chrome. Cliquez sur l’image pour agrandir.

Résumons donc : Après avoir rendu inaccessible pour les tunisiens l’ensemble du contenu du blog collectif nawaat, de ses multitudes de sites miroirs, de sa page Twitter, de sa page sur Posterous, de son groupe et sa page de supporters sur Facebook ( qui compte malgré la censure plus de 1370 supporters ) ainsi que tous les blogs de ses administrateurs, voilà que, désormais, le mot “nawaat” en lui même constitue “un problème” pour notre “Ammar” national.

Ce site est certainement ni le premier ni le dernier à subir la censure en Tunisie, mais un tel acharnement ne peut que nous rassurer sur l’utilité de sa modeste contribution. Maintenant nous devons travailler plus pour être à la hauteur d’un tel acharnement et nous espérons que les contributeurs, les commentateurs et les lecteurs de ce blog seront relever le défit. Ce qui est certain : “Ammar” ne sera pas déçu…

La rédaction
www.nawaat.org