Par Toi Personne,

Des employés de la Caisse des Prêts et de Soutien des Collectivités Locales, sous couvert d’anonymat, ont critiqué, dans des lettres ouvertes publiées sur la page facebook officielle du Ministère de l’Intérieur, la gestion de leur institution par l’actuel Directeur Général, Mr Mohamed Hédi Zaghama.

Les auteurs de ces lettres réclament à M. le ministre l’ouverture d’une enquête portant sur la gestion de leur institution financière durant la période allant de septembre 2001 au janvier 2011. En effet, ils reprochent à Mr Mohamed Hédi Zaghama, outre son appartenance au RCD et sa nomination à la tête de la Caisse par le conseiller du président déchu A. ben Dhia, sa gestion opaque des plusieurs dossiers:

  • Le Marché Général relative à l’équipement des communes par du matériel de voirie et de propreté, communément appelé MG6 : En effet, le directeur général a intentionnellement écarté plusieurs membres de la commission de dépouillement afin de falsifier les pièces du dossier dans le but d’offrir plusieurs lots du marché à une société gérée par le célèbre Mohamed Sakhr El Materi;
  • Le Marché Cadre pour l’équipement des communes de régulateurs de tension: Ce Marché, s’élevant à plusieurs milliards de nos millimes, a été attribué de gré à gré à une société à un du clan des Trabelsi;
  • Des relations douteuses avec des entreprises tunisiennes: bouguila services, Société Sahélienne des Travaux Publics, Zouheir bouChaâla, etc…;
  • La distribution des subventions de l’Etat et des crédits supplémentaires aux communes d’une façon arbitraire, régionaliste, et uniquement au profit de son intérêt personnel. (Sayada: lorsque Mr Mhenni était le ministre de l’intérieur, Tazarka: ville natale de Mr Mongi chouchane, Hammam Chatt, etc…)

En plus, et d’après les auteurs de ces lettres, le directeur général n’hésitait pas, à la fin de chaque année, de couvrir de cadeaux les membres du conseil d’administration et les personnes influentes du ministère. Ces cadeaux étaient discrets au début (des montres luxueuses puis des téléphones portables ensuite des appareils photo numériques) et enfin les employés de la CPSCL étaient surpris de voir les membres du conseil d’administration sortir de leur réunion du mois de décembre 2010 avec des tapis sur leurs épaules.

Plusieurs autres infractions, plus au moins graves, ont été commises par ce directeur général allant du paiement par la Caisse de ses contraventions routières pour excès de vitesse à octroyer à ses proches des rémunération pour des heures supplémentaires injustifiées.

Enfin, les auteurs de cette lettre rappelle à Monsieur le Ministre que Mr Mohamed Hédi Zaghama a été évincé par la population de Hammam Echatt de son poste de Président de la commune et il a été contraint de démissionné de la présidence du club sportif de borj Cédria.

Leurs demandes restaient sans réponse malgré leur Sit-in devant le ministère le 7 et 8 mars 2011, les auteurs de ces lettres se posent la question pourquoi le ministre de l’intérieur porte t il plus d’intérêts aux employés du Tunisair et aux Taxistes qu’à eux alors qu’il est le président de leur conseil d’administration ?