Lors de mon voyage à Berlin avec l’équipe du Labo’démocratique, on a été accueilli par M.Günter Gloser, président du Groupe d’amitié parlementaire avec les pays du Maghreb au Bundestag. Notre groupe voulait apprendre de l’expérience de la RDA et du traitement des archives de la police politique de l’Allemagne unifiée depuis 1989.

Profitant de cette rencontre, j’ai interpellé M. Günter quant à la question de la vente des armes par l’Allemagne. En effet, intriguée par tant de cynisme de la part des gouvernements qui se disent « démocratiques » mais qui exportent, sans scrupule, la mort aux peuples opprimés par leurs dictateurs, je me suis permise de poser la question suivante au parlementaire allemand :

« Comment l’Allemagne, (3ème vendeur d’armes dans le monde (Cf au Rapport d’Amnesty International : “Les exportations d’armes vers des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord illustrent l’insuffisance des contrôles”) peut-elle parler de démocratie alors qu’elle exporte des armes aux gouvernements dictatoriaux et ce au mépris des conventions internationales ? »

Voici sa réponse …

NB: Une vente en cours de négociation de 800 chars Léopards 2 allemands à l’Arabie saoudite commence à créer actuellement le scandale en Allemagne. Cette affaire de 10 milliards d’euros serait le plus gros contrat d’armement de l’Allemagne d’après-guerre.