L'historien tunisien Ahmed Jdey

M.Ahmed Jdey est un éminent historien tunisien qui nous a quitté le 20 juillet dernier. On a eu l’honneur de le rencontrer au mois de mars lors d’une visite à Berlin organisée par l’association Le Labo’Démocratique et le mémorial Hohenschönhausen. Cette visite avait pour but une coopération avec l’Allemagne qui a déjà une expérience considérable dans le traitement des archives de la police politique.

Lors de son intervention dans une réunion avec le chef de cabinet politique du ministère allemand des Affaires Etrangères, M.Jdey a rappelé que certes il y a eu 30 000 prisonniers islamistes mais que le peuple tunisien a souffert encore plus de la tyrannie de ses dictateurs. M.Jdey a mis le point sur le fait que la Révolution tunisienne a été déclenchée par ce que les historiens français nommaient déjà, du temps de la colonisation, de Triangle de la mort: Gafsa, Thala-Kasserine et Siliana.

Selon M.Jdey, ces régions ont toujours été contestataires et en rébellion. Cela s’explique par le simple fait que bien qu’elles “aient donné le maximum” en fournissant à la Tunisie les richesses naturelles telles que le phosphate, l’eau et le pétrole, qu’elles aient payé leurs impôts, le pouvoir centralisé les a toujours marginalisées.

Intervention de l’historien Ahmed Jdey (version Fr)

Pour suivre l’actualité de l’association Labo’démocratique, cliquez ici
NB: On publiera prochainement toutes les interventions et interviews qu’on a faites avec M. Ahmed Jdey sur notre site www.nawaat.org