Sidi Bouzid: quelles alternatives à l’irrigation excessive ?



A Sidi Bouzid, les petits producteurs agricoles abandonnent leurs terres par manque de moyens mais surtout à cause de la pénurie d’eau. Alors que les risques de sécheresse s’accentuent, les militants environnementaux accusent l’Etat et les investisseurs agricoles d’aggraver la situation à cause de leur surexploitation des ressources hydrauliques. Ghassen Mahfoudhi, militant de la coordination nationale des mouvements sociaux à Sidi Bouzid, conteste le forage de près de 4500 puits sans autorisation. Nawaat l’a rencontré au Forum pour la justice environnementale, tenu du 6 au 8 octobre, pour en savoir plus sur les alternatives possibles.

Régions


Catégorie

Environment