Six mois après la chute de Ben Ali, par un ordre datant du 28 Juin 2011, l’Etat a confisqué, le 28 juin 2011, cette société de production, devenant ainsi propriétaire de la part de Belhassen Trabelsi, soit 51% du capital de Cactus Prod. La confiscation n’a cependant pas concerné la part du capital appartenant à Sami Fehri, bien que ce dernier ait été poursuivi en justice dès le 25 avril 2011 (date de l’ouverture de l’instruction). Toutefois, ses avoirs ont été gelés et il a fait l’objet d’une interidction de quitter le territoire tunisien. Ensuite, un mandat de dépôt, a été émis contre Sami Fehri. Ce dernier a été détenu d’août 2012 jusqu’au 11 septembre 2013.