Les blogs de Nawaat

Les articles publiés dans cette rubrique ne reflètent pas nécessairement les opinions de Nawaat.



Opinions


02 Feb 2011

Par Nazih Karoui – “La nature a horreur du vide”. Si on applique ce principe à la vacation du pouvoir, il serait sage de déduire, qu’à la suite de la fuite de l’ex-président Tunisien, un nouveau gouvernement devrait se former et opérer très rapidement pour éviter tout dérapage vers une situation chaotique. Les arguments tenus par Messieurs Mohamed Nejib Chebbi et Ahmed Ibrahim…






28 Jan 2011

Les maladresses du premier ministre et de certains des ministres désignés, les atermoie-ments des partis politiques et de l’UGTT, les démissions successives ne font qu’aggraver mon désarroi. Face à un tel dilettantisme comment se taire !


28 Jan 2011

Dans chaque révolution il y a trois moments : le premier est la nécessité d’agir parce qu’on n’a Rien et on est réduit à Rien, le second est de vouloir réaliser quelque chose qui reste de l’ordre de l’absolu pour palier tout ce qu’on n’avait pas et donc on cherche un Tout et on devient Tout


28 Jan 2011

Je ne vous déteste pas. Au contraire. J’ai toujours eu un respect immense pour les hommes qui savent prendre rendez-vous avec l’Histoire. Et vous en faites manifestement partie.




26 Jan 2011

Nous avons assisté à une révolution d’une fierté, d’une dignité et d’un patriotisme inégalés. Ce cri, cette clameur audibles sur le globe entier appelaient à la restauration d’une dignité et d’une liberté confisquées à la Tunisie entière. Toutes les classes sociales sans exception aucune se sont révoltées contre la dictature obscure d’un pantin manipulé par une mante religieuse, le tout relayé par un système gangréné dont quelques rares rouages ont été épargnés.


25 Jan 2011

Par Lotfi Kaabi – La Révolution glorieuse du peuple Tunisien exige de nous de re-penser la politique et a instaurer un nouveau modèle de démocratie directe et participative qui répond aux espoirs et attentes de la rue de Ben Guerdane a Bizerte qui exigent des réformes politiques, sociales et économiques et une coupure claire et nette avec le passé dans toutes ses formes.