Free Samir Feriani

Free Samir Feriani

Un groupe d’activistes parmi lequels Nawaat ont lancé une action de soutien à Mr. Samir Feriani pour exiger sa libération. L’action vise à promouvoir sa cause en ralliant un certain nombre d’artistes engagés dont Amel Mathlouthi et Bendir Man. Je m’arrêtes ici sur les enjeux derrière cette action et le contexte dans lequel elle s’inscrit.

Tout le monde s’accorde à dire que la seule vraie réalisation de notre révolution (à part dégager Ben Ali) jusqu’à présent est cette marge de liberté que nous avons actuellement. Profiter de ce contexte pour avancer est un défi majeur, c’est notre seule option. Il est impératif que nous comprenons que ces libertés peuvent être temporaires tout comme ce gouvernement, riens n’est gagné définitivement.

La liberté d’expression est la seule carte réelle que nous avons dans cette phase critique de la révolution: Comment peut-on réformer si on ne peut pas critiquer? Comment peut-on nettoyer nos institutions et mettre les corrompus hors d’état de nuire si on ne peut pas dénoncer? Comment peut-on faire pression si on ne peut pas manifester librement?Protéger les libertés que nous avons gagné par le sang de nos martyrs est un devoir sacré et une obligation primordiale.

Supporter la cause Feriani vise à envoyer trois messages forts : Nous misons sur les honnêtes de ce pays pour faire le ménage dans les différentes institutions de notre république corrompue et malade. Supporter quiconque qui porte cette cause est donc primordial. Il faudra que tous les braves de ce pays sachent qu’ils ne seront pas seuls si jamais ils décident de faire leurs travail.

Le ministère de l’intérieur est une institution républicaine même si elle n’a jamais joué ce rôle et même si elle a toujours été un instrument de répression dans les main du régime Ben Ali et avant lui celui de Bourguiba. Les Tunisiens doivent comprendre que cette institution est la notre et nous devons la reprendre entre nos mains et la mettre à notre service. Soutenir un cadre de ce même ministère s’inscrit dans cette démarche et traduit cette mentalité constructive.

Il n’est plus acceptable en Tunisie qu’un citoyen Tunisien soit arrêté, menacé, ou intimidé pour une position ou des propos. La liberté d’expression est une ligne rouge!Un nombre d’activistes de Nawaat, Al Machad et d’autres comme Fatma Arabica et Alé BEN ABDALLAH, nous avons lancé une action de soutien pour exiger la libération de Mr. Samir FERIANI. L’action consiste à rallier des artistes engagés à la cause et nous avons commencé avec Amel MATHLOUTHI et Bendir Man qui ont répondu présents.

Amel Methlouthi - Free Samir

Un poster réclamant la liberté à Samir FERIANI a été accroché au concert de Amal METHLOUTHI à la cathédrale de Carthage. Mlle Amel a aussi passé un message réclamant sa libération au nom de la liberté d’expression que voici. (Video du profile facebook de Fatma Arabica)

Bendir Man aussi s’est rallié à la cause, durant son concert, il a porté un tee-shirt portant un message de revendication (Free Feriani).
L’artiste a aussi adressé un message dans ce sens. (Video du profile facebook de Fatma Arabica)

Bendir Man - Free Feriani

Je ne vais pas remercier ni Bendir Man ni Amel METHLOUTHI, ceci serait une insulte à leurs engagement et à leurs sens de la responsabilité. Mais j’appel tous les artistes libres de ce pays à rejoindre l’action et à faire passer le message.

Parallement, une Widget a été aussi crée permettant aux bloggeurs d’afficher sur leurs blogs leurs soutiens à Mr Feriani. Vous pouvez avoir le code de la Widget.

Pour rappel et pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire:

Mr. Samir FERIANI est un cadre du ministère de l’intérieur qui a eu l’audace de publier des articles dans lesquels il dénonce le fonctionnement du ministère en mettant le point sur certains faits graves.

Le 9 Mai 2011, Mr Feriani a été arrêté (d’une manière qui ressemble plus à un kidnapping qu’à une arrestation légale), et depuis il est sous enquête et en garde à vue à l’Aouina.