Dans un milieu médiatique qui grouille de cas socio-pathologiques et schizophréniques, la chaîne Ne9ma (Nessma pour les intimes), a toujours veillé à se distinguer de la “foule” et ce quelqu’en soit le prix. C’est ainsi qu’elle a commencé par nous montrer l’art de découper le t-shirt d’une demoiselle devant un public en ébullition, ensuite les déboires de Mme Insolence, j’ai nommé Sawsan Maalej et son poème mythique faisant l’éloge de (autocensure) … de Faouez, en passant par le reportage monté de toutes pièces concernant l’avis des jeunes sur les relations avant le mariage, où Ne9ma s’est donnée un malin plaisir à ajouter le mot “sexuelles” à l’insu des gens questionnés. Tout cela est couronné bien sûr par un exotique spot publicitaire allant de Bizerte à Ben Guerden, où la chaîne très professionnelle Ne9ma a mis en oeuvre tout son savoir faire, pour servir comme il se doit l’image du gentil papi Ben Ali veillant généreusement sur le peuple de la Tunisie. Et c’est pourtant cette même Ne9ma qui s’est refaite un visage( ou devrais-je dire une gueule ?) comme tous les autres médias de la honte après le 14 janvier, et qui sans le moindre mot d’excuse et sans transition, est devenue soudain la voix du peuple, accueillant au passage Mme Hilary Clinton censurant les invités à cet entretien qui a viré aux histoires de grand-mère.

Vous voyez donc messieurs les jurés, le parcours hors norme de cette chaîne forte de ses financements sionistes et de son approche visionnaire et avant gardiste du travail médiatique et du métier journalistique. Ainsi donc tunisiens et maghrébins ont eu droit à des programmes caressant leurs instincts primaires, des programmes où l’on parle du dernier cri en terme de bikini, où littéralement l’honneur d’une femme ne tient qu’à un fil, même Lotfi El Abdelli en a eu le souffle coupé et s’est exclamé : mais c’est quoi ce programme ! Des programmes où l’on ne censure pas les longs baisers passionnés dans des feuilletons turques ou des séries américaines, bref des programmes qui sentent trop bon la liberté “d’expression”. Mais la chaîne révolutionnaire Ne9ma, non contente de tous ses accomplissements et de tous ses trophées en terme de provocation, de désinformation et d’atteinte aux bonnes moeurs, s’est intéressée finalement aux croyances-mêmes de ce peuple musulman un peu, beaucoup, passionnément. Elle s’est dit : pourquoi donc tourner autour du pot ? Allez on va s’attaquer au grand morceau. C’est ainsi qu’en plein mois de Ramadan on a eu droit aux philosophes des lumières tels que olfa Youssof Seddik, remettant en cause le Coran même, débitant toutes sortes d’obscénités insensées.. et les exemples sont encore très nombreux, seulement voilà je ne regarde pas cette chaîne sauf exception, le docteur me l’a vivement déconseillée.

Jusque là tout va bien dans le meilleur des mondes hein ? Sauf que Ne9ma toujours ambitieuse, jamais satisfaite de ses performances en matière de malhonnêteté informationnelle et morale, a décidé que la soirée du vendredi 8 octobre serait un timing idéal pour passer un film d’animation Persepolis, dénonçant les souffrances du peuple iranien sous l’emprise d’un régime fait de méchants barbus islamistes. Une soirée qui faut-il le préciser, a débuté par une critique du programme d’Ennahdha, suivie du film, ensuite d’un pseudo débat sur le film où le mot Ennahdha a été explicitement dit.
Comme je ne regarde pas la télé généralement, j’ai découvert une séquence du film sur Facebook, montrant la divinité sous la forme d’un homme blanc à barbe longue flottant dans les nuages et qu’une petite fille lui ordonne de s’en aller. Et là vraiment, Ne9ma est devenu un cas à traiter en toute urgence, .. pourquoi ?

Avant d’écrire cet article j’ai regardé le film, et je dois dire que j’ai passé de très bons moments, en terme d’art c’est un vrai bijoux, on ne s’ennuie pas, musique, animation, histoire, humour tout y est .. Seulement voilà, d’abord de quel droit Ne9ma se permet-elle de passer des scènes avec Dieu incarné alors que c’est strictement interdit en islam, ensuite quel est le message que délivre un tel film passé par une telle chaîne à 15 jours des élections ? Si ce n’est faire encore peur à ceux qui n’en ont pas assez des partis islamiques, si ce n’est faire un lavage de cerveau, en utilisant le modèle iranien et le manque de confiance propre au tunisien en ces différents partis. Ainsi, outre le jeu politique malsain auquel Ne9ma tv se livre sans la moindre légitimité, elle transgresse en plus les lois interdisant de porter atteinte aux choses sacrées et susceptibles de provoquer les citoyens par la même occasion, elle aurait très bien pu supprimer les séquences avec Dieu sans que cela ne nuise au déroulement du film, ce sont en somme des scènes qui durent quelques secondes, et lors de la deuxième scène Karl Marx se moque délibérément de Dieu, chose inadmissible pour la société musulmane que nous sommes. Bien évidemment c’est de l’art, du cinéma, un divertissement, mais ça ne passe pas quand c’est sur une chaîne tunisienne, encore moins quand c’est en dialecte tunisien ! On ne joue pas avec ça ! Et puis quoi encore ? Nous montrer les caricatures du prophète ? Sous l’étendard hypocrite de la liberté d’expression ? Hypocrite parce que dès qu’il s’agit de niqab les femmes perdent soudainement ce droit, la liberté de s’habiller comme bon leur semble, et l’on assiste à des scènes d’exclusion qui nous rappellent les blessures à peine cicatrisées de l’ancien régime !

Messieurs les jurés Ne9ma a ouvertement déclaré la guerre contre l’islam, elle a multiplié les provocations et le dernier film n’en est que le pire exemple, un film qu’elle a l’air d’utiliser pour dire aux tunisiens : regardez ce qui vous attend si vous votez Ennahdha, un film qui donne une idée pas très sympa du “mariage”, un film où à la fin quand Marjane est à l’aéroport de Paris cheveux découverts et que le contrôleur examine son passeport avec sa photo voilée, je me suis dit c’est “marrant”, j’ai eu la même scène une fois à Istanbul, sauf que c’était tout à fait le contraire, le contrôleur faisait un effort pour retrouver le même visage sur la photo la tête découverte, et celui qui est en face de lui, cheveux voilés.. j’étais quelque part une Marjane moi aussi .. mais dans le sens contraire : je portais le voile par conviction et on voulait m’obliger à l’enlever, elle ne voulait pas le porter mais elle était obligée de le mettre .. en toutes circonstances le despotisme et l’injustice sont condamnables, laissez-nous vivre en paix, que celle qui veut porter le voile, le niqab ou le slim jean le fasse, mais laissez-nous le choix ! C’est exactement ça la vision d’Ennahdha écrite noir sur blanc, matérialisée par un programme, un programme que les gens attendaient en ricanant qu’Ennahdha n’en a pas encore, et quand il a été annoncé soudain personne n’en parle si ce n’est rarement, pire encore, ceux-là même qui ne voulaient pas d’Ennahdha car ils voulaient pas de la religion critiquent le programme parce qu’il n’y a rien de religieux. Chers schyzo concertez-vous et quand vous saurez ce que vous voulez envoyez-leur un fax ..

Enfin, je suis désolée les idées se mêlent s’entremêlent, cinéma, politique, religion et médias s’entrecroisent, c’est la faute à Ne9ma qui a mélangé les choses dans une tentative lâche d’influencer la populace assez fragile pour céder à ses vieux jeux trop clairs, aujourd’hui dans ce climat malsain où les bas coups se multiplient comme ces spots qui coûtent des fortunes où l’on voit des gens riches se lamenter de ne pas être encore plus riches, une ultime tentative de très bas niveau qui marchera pas pour le peuple plus ou moins intelligent de la Tunisie. Dans ce monde très corrompu, en cette période critique, Ne9ma ayant bafouillé la loi sur la publicité politique, jouit de toute la liberté du monde pour endoctriner les gens et s’attaquer à leurs croyances les plus sacrées, sans que personne ne puisse l’arrêter, Ettounisseya n’a pas eu la même chance, je me demande pourquoi. Des voix se sont levées pour appeler au boycott de Ne9ma, moi je dis “garde tes amis proches et tes ennemis encore plus près”, je dis honte à Ne9ma pour ces machinations lâches, à cause de toi on a arrêté un jeune étudiant dans le métro, on a fouillé ses valises, on n’a rien trouvé et puis pas l’ombre d’une excuse, pourquoi cette humiliation après neuf mois de la révolution ? En Tunisie, l’extrémisme n’est pas musulman, l’extrémisme vient de l’autre côté, Ne9ma a voulu provoquer les gens pour qu’ils répondent par des actes de violence et ainsi elle aura tout le loisir de crier au scandale, halte aux méchants barbus, halte aux terroristes religieux qui feront de notre Tunisie un nouveau Iran, voilà la preuve… Bonne chance avec ça, on n’est pas dupes !

Messieurs les jurés, Ne9ma a transgressé toutes les lois physiques et morales, elle doit assumer et que justice soit faite !

Mise à jour :
Appréciez avec moi la politique de “l’opinion et l’opinion elle-même” appliquée par Ne9ma : La réaction de Ne9ma face à la réponse d’Ennahdha.