Le député et militant CPR Abderraouf Ayadi est un personnage intrigant. Après avoir été démis de ses fonctions en tant que SG du parti CPR, il décide d’en créer un nouveau. Pour lui, ne pas assister aux travaux de l’Assemblée Constituante ne le dérange pas plus que ça. Son idéologie et sa façon de voir le monde cassent le mythe du militant pour les Droits humains. Avouant en toute insouciance son amour et respect pour le dictateur sanguinaire Adolphe Hitler, M. Ayadi se semble pas pour autant choquer l’opinion publique.

Abderraouf Ayadi : “Des ministres du CPR ont cherché à m’agresser”

Dans un précédent article, on a écrit au sujet de l’absence de direction au sein du CPR. Voilà que Abderraouf Ayadi qui a été finalement démis de ses fonctions en tant que secrétaire général du parti suite à ses déclarations houleuses concernant les Forces Libanaises, accuse des milices recrutées par les ministres du CPR au gouvernement d’être derrière son agression dans la ville de Gabès et décide de créer son propre parti.

Dans l’interview qu’on a faite avec lui, il déclare qu’il n’a pas averti les autres membres du bureau politique de sa décision de fonder un nouveau parti puisqu’il « n’en a nul besoin » selon ses dires. Il rajoute aussi qu’il n’a cure de leur réaction face à son initiative.

M.Ayadi semble convaincu que l’agression à Gabès a été commanditée par les ministres du CPR ; il affirme également qu’il a porté plainte.

“Je m’absente à l’Assemblée Constituante pour m’occuper de mon nouveau parti !”

Quant à son nouveau parti, il serait constitué probablement de Naziha Rjiba (Om Zied), de l’historien Amira Aleya et d’autres noms qui seront bientôt révélés.
Voulant savoir le nom du parti, Ayadi dément la rumeur selon laquelle il serait “Congrès pour la démocratie“, arguant que formulation en arabe est grammaticalement fausse. Il opterait plutôt pour “Congrès démocratique” ou “Congrès populaire“. Toute fois, à ce jour, le nom définitif n’a toujours pas été décidé.

Il nous a aussi annoncé, à notre grande surprise, qu’il s’absente de plus en plus des séances à l’Assemblée Constituante pour s’occuper de ce parti. Rappelons que M.Ayadi est un député qui représente le peuple et qu’il est payé 2400dt pour accomplir cette fonction.

Concernant le programme du nouveau parti, il nous a informé devant la caméra qu’il serait prêt d’ici dix jours maximum cependant, de suite après il dément cette information et nous apprend que ce serait plutôt “la vision du parti et non son programme“.

Abderraouf Ayadi aime et respecte Adolphe Hitler

Un autre fait marquant nous a choqués après l’interview. En effet, après l’entretien avec M. Ayadi au studio de Nawaat, il est passé à la salle de rédaction. A la vue d’une affiche dénonçant les nouveaux projets de loi comme SOPA et PIPA portant atteinte à la liberté d’expression avec l’image d’Hitler qui s’en réjouit, l’ex-SG du CPR la regarde et puis déclare devant l’équipe Nawaat qu’il “respecte et aime ” le dictateur Adolphe Hilter « parce qu’il n’a rien fait contre les arabes ». Il rajoute aussi que « pendant la Deuxième Guerre mondiale, la situation en Tunisie s’est même améliorée avec la venue des Allemands ». Bouche Bée, on a compris que M.Ayadi était bien sérieux et qu’il n’était nullement question d’humour, ni d’humour noir non plus !

Comment un militant aussi intègre que M. Ayadi qui a combattu la dictature de Ben Ali puisse-t-il “respecter” le génocidaire Hitler au nom du panarabisme ?

Interview (Ar)