Zied El Hani

Zied El Heni, journaliste et membre du bureau exécutif du Syndicat national des journalistes tunisiens a été entendu aujourdhui par le juge d’instruction du 13ème bureau au tribunal de première instance de Tunis.

Rappelons que sur la chaîne Nessma TV, le vendredi 8 février 2013, Zied El Heni avait déclaré avoir été contacté par une source sécuritaire qui lui aurait révélé l’implication du ministère de l’Intérieur dans l’assassinat de Chokri Belaid. Selon Zieh El Heni, le responsable de l’assassinat serait le directeur général des services spéciaux Mehrez Zouari, décrit comme l’homme fort d’Ennahdha au sein du ministère de l’Intérieur.

Selon maitre Ridha Raddaoui, la convocation de Zied El Heni suite à ses déclarations sur le plateau de Nessma, pourrait etre due à l’application de la loi anti-terroriste, mais cela n’écarte pas l’éventualité d’une décision politique qui aurait déclenché la procédure judiciaire.

Zied El Heni a été entendu aujourdhui par le juge d’instruction, puis, selon les avocats du journaliste, des policiers se sont présentés devant le bureau du juge évoquant une convocation de Zied El Heni par le Procureur de la République. Les avocats, qui avaient assisté à l’audition, ont craint une éventuelle arrestation de leur client et l’ont éloigné en le protégeant.

Les avocats ont affirmé que le Procureur de la République convoquera le journaliste Zied El Heni dans une autre affaire. Des rumeurs font réference à de nouvelles données concernant l’assassinat du martyr Chokri Belaid.

Nous avons également réalisé un entretien avec le journaliste Sofiene Ben Farhat à propos d’un SMS qu’il a reçu vendredi 1 février 2013 de la part d’un commissaire de police. Le SMS l’avertit qu’une liste de personnalités “libres” a été établie et qu’ils allaient être assassinés.