said-aidi-ministre-sante-samir-el-wafi-STML

Notre précédent article sur la présence de Mr le ministre de la Santé aux fiançailles d’un célèbre animateur TV, alors qu’il était censé être au même moment au congrès triennal du syndicat des médecins libéraux, auquel il avait été invité, semble avoir attiré l’attention de certains politiciens qui n’ont pas manqué de l’utiliser à des fins politicienne pour critiquer les « priorités » de Mr. le ministre. Par ailleurs, dimanche dernier, l’invité vedette de l’émission TV phare du même animateur avait été …belle coïncidence, diriez-vous……Mr le ministre en personne !

fax-said-aidi-ministre-sante-STML

Au cours de cette émission, répondant à leurs détracteurs, aussi bien l’animateur que Mr le ministre ont raté le coche en évoquant ce sujet, le premier en se trompant carrément sur la nature du syndicat en question, affirmant que c’est un syndicat de généralistes, alors qu’une enquête superficielle lui aurait appris que le STML est le syndicat historique de tous les médecins libéraux, fondé en 1981, représentant généralistes et spécialistes et unique signataire de la convention sectorielle de l’assurance maladie, quant à Mr. le ministre, il a carrément nié avoir été invité à ce même congrès !

Pourtant, notre enquête préliminaire confirmée par un communiqué officiel du STML rapportait que c’est le secrétaire général du STML en personne, qui s’est déplacé au ministère, pour remettre l’invitation en main propre à la secrétaire particulière de Mr. le ministre, puis il a relancé par téléphone pour se voir répondre « …l’invitation est sur le bureau de Mr. le ministre… ». La même invitation avait été aussi envoyée par fax (voir copie). Bref, tout le monde au STML s’attendait à une confirmation de dernière minute comme c’est souvent le cas chez nous. Malheureusement, il n’en fut rien.

Pourquoi alors un tel mensonge et cette fuite en avant de Mr. le ministre ? À moins qu’il y ait des dysfonctionnements graves au sein de son cabinet…

Loin de nous toute idée de polémiquer sur un sujet, somme toute, futile, comparé aux énormes problèmes du secteur de la santé, mais puisque les faits avaient été évoqués par les concernés de manière prêtant à équivoque dans une émission TV à une heure de grande écoute, on s’est vus obligés d’apporter ces précisions afin que chacun se fasse son idée.