Le gouvernement tunisien est sur le point de finaliser un accord avec PayPal. C’est ce qu’a affirmé Anouar Maarouf, ministre des Technologies de l’information, de la communication et de l’Économie numérique, lundi 15 mai 2017. « PayPal a accepté la lettre de confort de la BCT. Avant fin juin, PayPal va revenir avec une feuille de route pour l’implémentation de sa solution de paiement en Tunisie », a-t-il déclaré sur Express Fm. Répondant à la question du journaliste sur le type de transactions pouvant être effectuées, le ministre a précisé :

Vous aurez la possibilité d’ouvrir un compte PayPal en devises et effectuer des achats en ligne, en fonction du montant de devises que vous aurez pu accumuler [ndlr : via les ventes en devises de produits et de services].

C’est une avancée majeure pour le commerce électronique et le secteur des TIC. Dû aux restrictions de la BCT en matière de transfert de devises, les résidents tunisiens éprouvaient plusieurs difficultés à rapatrier ou bien réutiliser les montants de devises provenant des ventes en ligne. Et quand on évoquait PayPal, le porte-monnaie électronique le plus utilisé au monde, on parlait de l’exception tunisienne. Disponible dans 190 pays, notamment au Maroc, en Algérie et en Egypte, la Tunisie restait l’un des rares pays arabes à en être privé. Cela a renforcé la méfiance des acheteurs potentiels et inhibé le potentiel des ventes à l’export.

Une croissance timide

Certes, le paiement mobile se développe de plus en plus en Tunisie, notamment via la plateforme Mobiflouss de La Poste, mais la majorité des transactions se font en ligne et par carte bancaire. Ceux-ci sont actuellement gérés par deux plateformes : Click To Pay de Monétique Tunisie et e-Dinar de la Poste Tunisienne.