Un vent de panique souffle sur les places boursières dans le monde depuis la semaine dernière. Ces dernières ont poursuivi leur dégringolade spectaculaire entamée depuis lundi 8 mars, enregistrant ainsi des chutes importantes  au début de cette semaine avec -5,75% à Paris ,- 5,31% à Francfort, -4,01% à Londres, -6,10 % à Milan, – 9.7% à Sydney. La bourse de Tunis a cédé également à la panique générale, poursuivant sa chute entamée la semaine dernière. L’indice de la bourse de Tunis, Tunindex, a clôturé la journée de lundi, 16 mars, dans le rouge avec -4.10%. A New York, le Dow Jones a plongé de 12,93% et le Nasdaq de 12,32%. Les spécialistes évoquent un krach boursier inédit depuis le fameux « lundi noir » du 19 octobre 1987.