Update (15/05/2011 16:00) Oussama a été libéré au cours de la soirée, on va publier plus de détails concernant son arrestation et ses réponses au accusations du ministère de l’intérieur publiées aujourdhui dans les heures qui suivent.

Update (14/05/2011-21:30) Oussama Achouri a été arrété cet après-midi le samedi 14 Mai vers 17:00 avant 30 minutes d’un rendez-vous que j’avais avec lui pour une interview détaillée concernant le viol qu’il a subit au poste de police “le septième”, Oussama a été arrété lorsqu’il était en route vers le rendez-vous, le meme bourreau qui l’avait arrété le 12 Mai l’a arrété aujourdhui, en le prélevant de la voiture d’un de ces amis devant l’hotel l’international a l’avenue Habib Bourguiba a Tunis, on a aucune nouvelle d’Oussama jusqu’a l’heure de l’ecriture de cette mise à jour, et comme notes additionnelles :
* Je cite Slim Amamou sur Twitter : “Le certificat de Oussema Achouri est authentique, c’est moi qui l’ai emmené a l’hôpital”
* D’après une affirmation d’Oussama c’est La section technique du ministère de l’intérieur qui a supervisé la sequence video transmise sur la Tv Nationale


Le 7 mai 2011 Ossama Achouri a témoigné pour Nawaat à propos de l’agression policière qu’il a subit le jour même.

Après 5 jours de l’interview, le 12 mai, Oussama a été arrété dans un café a Tunis, et a reporté (après sa liberation) avoir été violé dans le poste de police mal réputé “le septième”..

Durant son arrestation Oussama a été exposé dans la chaine de television nationale en déclarant avoir été engagé pour “semer le désordre et pour attaquer les forces de police” !

Un certificat medical a été publié confirmant qu’oussama a été violé !

Les déductions suivantes me semblent évidentes :
* la complicité médiatique de la chaine de television publique Tunisienne dans le film des aveux est flagrante, puisque l’éthique du travail journalistique impose une recherche objective et approfondie avant de diffuser des déclarations a partir d’un poste de police ! ceci montre que la télevision nationale est encore une chaine de propagande au service du pouvoir politique !
* la libération d’Oussama après les aveux télévisés, et après le viol, indique l’abscence de la volonté d’effacer les traces du crime de la part de l’appareil policier Tunisien ! ceci montre deux choses significatives :
1) l’appareil repressif Tunisien jouit d’une impunité totale et d’une couverture politique !
2) la police Tunisienne veut intimider la communauté des jeunes activistes Tunisiens en essayant de les terroriser !
* le cas du viol d’Oussama Achouri nous rappelle les témoignages récurrents concernant les viols commis par les forces de police a Thala et a Gasserine pendant la repression sanglante qui a précédée la chute de Ben Ali, et nous pousse a essayer de mieux documenter les aberrations commises par la police Tunisienne avant et après le 14 Janvier !
* on vit dans l’illusion d’une révolution accomplie !