afak-tounes-Rym-Mahjoub

L’animatrice de NessmaTV Meriem Belkadhi et Rym Mahjoub d’Afek Tounes en arrière-plan (Crédit photo: capture d’écran NessmaTV.)

 

Hier, sur un plateau télé, la représentante d’Afek tounes Rym Mahjoub classe le ministère de l’Education Nationale en seconde catégorie ; avec un sourire moqueur elle trouvait indécent le fait qu’on leur ait proposé ce portefeuille, de quoi comprendre que l’éducation de notre jeunesse est devenue l’une des choses des plus négligeables !

Derrière son sourire moqueur ce médecin radiologue devenue député oublie-t-elle que l’un des ministères qui demandent le plus de compétences est le ministre de l’Education Nationale ? Ignore-t-elle au sein de son parti ultra libéral ou tout s’achète et se vend que la bonne éducation de nos enfants demeure le seul rempart contre l’obscurantisme ?

Derrière cette arrogance démesurée ignore-t-elle que l’économie et les finances seuls ne sortiront jamais le pays de la crise ? Depuis des décennies notre jeunesse est perdue, les reformes et les programmes se suivent sans aucune évaluation, toute une génération a été prise pour des cobayes.

il est vrai que votre parti Mme Mahjoub est un parti ultra libéral, pour qui, tous les établissements publics n’ont pas de valeurs. Selon vos idéaux, tout doit être privatisé même les écoles et les universités, le but pour vous est de créer une élite ségrégative, où seuls les aisés ont accès, les autres de toute évidence demeureront dans leur ignorance, de la sorte vous aurez le « mérite » d’avoir réussi à anéantir l’un des plus grands acquis de ce pays qui est l’enseignement public gratuit et obligatoire.

Je vais peut-être vous décevoir Mme l’ex- député Rym Mahjoub mais à mon humble avis vous ne pourrez jamais mettre en œuvre votre idéologie ségrégative même si vous accédiez aux ministères que vous croyez clés, car tout simplement vous aurez toujours une génération qui vous tient à l’œil.