Il a été décidé que nos petits anges n’auront pas à subir des examens pour passer à la classe supérieure. C’est le résultat, inédit, du bras de fer qui a opposé le ministre de l’Éducation nationale aux syndicats des enseignants. Il est regrettable que l’escalade ait atteint un tel seuil.
Qui des deux parties fut le moins en tort ?
Nous ne trancherons pas… du moins aujourd’hui ; car, en fin de parcours, l’échec des négociations est imputable collectivement à toutes les parties impliquées dans une négociation.

Voici, en tout cas, ce qu’en pensent certains de nos concitoyens…