A l’heure de l’accès facile à internet, la sexualité est étalée sur le web et démocratisée. Alors que le sexe est inhibé dans la famille ou l’école, les jeunes se prennent en main et façonnent leur éducation sexuelle à travers la pornographie. Quatre plateformes porno figurent parmi les 50 sites les plus visités par les Tunisiens, selon le classement Alexa. Or une consommation non avertie des images pornographiques risque de forger chez certains une image biaisée de la sexualité avec son lot de problèmes d’ordre physique et psychologique.