Le jeudi 16 avril dernier, Ben Guerdane a été la scène de manifestations à la suite du meurtre de Mokhtar Zaghdoud par un agent de la Garde Nationale. Cet habitant de la région a été tué par une balle tirée par les forces la Garde Nationale à l’intérieur de la zone isolée entre les frontières tuniso-libyennes.

Les manifestants ont exprimé leur colère suite à ces nombreuses bavures. Depuis 2012, 25 personnes de la région ont été tuées dans ces circonstances, dont deux durant le seul mois d’avril.

Les slogans scandés par les manifestants en disent long sur le ras-le-bol des habitants de Ben Guerdane, et qui rappellent que cette zone isolée a été créée pour lutter contre le terrorisme et le trafic d’armes et non pas pour tuer les habitants de la région et les empêcher de vivre de leurs commerces. Ils rappellent par ailleurs, que s’ils vivent du commerce entre la Tunisie et la Libye, cela est dû à l’absence de projets de développements dans la région. Ils affirment en outre être les « victimes de leur position géographie » qui n’aide pas à apaiser les tensions dans une région frontalière dangereuse.