piment-harissa-tunisie-nabeul

Les amoureux de l’harissa et de la cuisine piquante vont être gâtés lors de la première édition de la fete du piment et de l’harissa à Nabeul. (Crédit Photo: fdesignermag.com)

Les 13, 14 et 15 novembre, les fins gourmets seront au rendez-vous dans la ville des potiers avec les plaisirs de la gastronomie pimentée et épicée.

L’association tunisienne des professionnels de l’art culinaire (l’ATPAC) en collaboration avec l’association de sauvegarde de la ville de Nabeul (ASVN) organise à partir d’aujourd’hui jusqu’à dimanche, à Nabeul la première édition de la fête du piment et de l’harissa.

La touche gastronomique sera assurée par les chefs de l’ATPAC. Un show cooking sera au rendez-vous avec la cuisson de plats autour de l’harissa et du piment. Des plats traditionnels comme la ojja Nabeulienne et la Ojjet Mayou et des plats créatifs comme les bouchées de ricotta à l’harissa et au thon, la Harrilouza, le pain tabouna à l’harissa et la cuisine moléculaire à l’harissa et au chocolat, souligne Chef Rafik Tlatli, président de l’ATPAC.

Harissa

L’affiche officielle de la première édition de la fête du piment et de l’harissa.

Spectacle de rue et ateliers d’animation

Outre le défilé animé par une troupe de fanfare, des jeunes habillés en poivron, une calèche décorée avec des piments secs et une Karrita (charrette) transportant des piments secs, le programme de cette fête comprend aussi des expositions et la vente de différentes sortes de piments et d’harissa.

Il est à signaler que la parade débutera, cet après-midi, à 15h30, du côté du monument du Methred de Nabeul, tout près du mausolée Sidi Maâouia pour rejoindre les locaux du siège social de l’ASVN, « Dar Nabel » (la Maison de Nabeul, ex-Sidi Ali Azzouz), où plusieurs ateliers et spectacles seront mis en place: un atelier vivant de préparation et vente d’harissa maison, un atelier ouvert d’art plastique autour du piment et de l’harissa, un spectacle de danse, une projection d’anciennes photos sur les piments et une exposition vente de hrous de Gabès et de piment de Tozeur.

piment-classe

Les variétés de piments, selon l’échelle de Scoville.

Et sur la place de l’avenue Farhat Hached, tout près de Souk El-Balgha (le marché traditionnel des babouches), des stands seront, également, aménagés pour la vente d’harissa, d’épices, de paprika, poivron secs, d’huile d’olive, etc .

Le Carving s’invite à « Dar Nabel »

En Parallèle, des chefs spécialisés vont aussi animer à « Dar Nabel », un petit atelier de Carving (sculpture sur fruits et légumes ), ajoute Rafik Tlatli.

Si l’ambiance festive et bon enfant domine la programmation de cette manifestation, les organisateurs ont mis en point de mire deux objectifs à atteindre:

« La conservation du patrimoine culinaire (élément capital dans le patrimoine immatériel de la région) ». « la promotion de la gastronomie de terroir sous ses différents aspects », lit-on dans la fiche descriptive de ce festival du piment et de l’harissa.

⬇︎ PDF

Ce piquant se trouve partout dans le monde comme la Hongrie , la France (Espelette), le Mexique… et nous voulons joindre ces pays pour faire de notre produit « l’harissa du Cap Bon » une renommée mondiale, conclut Rafik Tlatli.

Voilà une occasion pour joindre, ce week-end, l’utile et les saveurs piquantes! Un rendez-vous à ne pas rater pour les fins gourmets!