17 agents du Groupe chimique tunisien à Mdhilla ont été brûlés hier à l’acide sulfurique. Il s’agit des techniciens de l’équipe de maintenance de l’usine, créée en 1985. Anis Amaidia, activiste de la société civile originaire de Mdhilla a déclaré à Nawaat que l’accident est survenu hier mercredi vers 17 heures. L’usine était en arrêt technique de maintenance pour un mois. Les techniciens ont essayé de réparer une fuite d’acide au niveau d’une vanne. Durant l’action de soudure, la vanne a explosé, libérant de grandes quantités d’acide. Les victimes souffrent de brûlures au niveau de leurs corps et leurs visages.