Mise à jour

Arrestation de Karim Rmili

Les forces de l’ordre ont arrêté, mercredi 25 janvier 2017, vers 23 h, Karim Rmili, 29 ans, un des organisateurs du sit-in des chômeurs de Sbeitla. Son avocat, Mahran Bouazzi, explique que Karim est recherché depuis quelques jours suite à une plainte déposée par le Délégué de la ville de Sbeitla pour diffamation sur les réseaux sociaux. Il sera transféré, ce matin, au Tribunal de première instance de Kasserine. Diplômé en mathématique, au chômage depuis 6 ans, Karim et 12 autres diplômés chômeurs poursuivent un sit-in au siège de la délégation depuis une année.

Lundi 9 janvier, devant les portes bleues décorées confusément d’anciens communiqués et slogans tagués des sit-ineurs, treize chômeurs scandent inlassablement « Le droit du chômeur est un devoir ! ». Nous sommes à la délégation de Sbeitla où « le sit-in de la résistance » se poursuit depuis 350 jours. Sous le ciel gris de ce matin glacial, les sit-ineurs bloquent la rue de la Délégation jusqu’à ce que « Tunis » prête attention à leurs revendications.

Devant la voiture civile où cinq policiers menacent d’intervenir en force, sept jeunes femmes et six hommes refusent de battre en retraite. Ils avancent en dehors de la délégation, scandant « travail! Liberté et dignité nationale! ». Comme un défi aux regards des passants indifférents ou résignés, Sonia Souissi, 32 ans entonne « Oh chômeur ! Ne fais-tu plus partie de ce pays ? » avant que ses camarades reprennent le slogan d’une seule voix. Depuis 2010, Sonia a obtenu un diplôme de technicienne supérieure de qualité agroalimentaire de la faculté de science de Tunis. Après cinq ans d’attente, de concours non réussis et d’entretiens non concluants, elle décide, le 22 janvier 2016, avec ses camarades, d’investir la délégation où ils passent une année entre promesses non tenues d’embauche et menaces de prison. Sa voix perse le calme de la petite rue de la délégation « Aujourd’hui ! Soit le travail soit la prison ! » pendant que ses camarades brûlent un pneu sur l’asphalte en face de la délégation.