Stands tunisien au Mondial du Tourisme à Paris

Par Ali Guargouri et Monia Jaafar

Ébranler la terre entière par une révolution pacifique n’est pas donné à tout pays, pourtant la Tunisie l’a fait en congédiant son dictateur ! S’en sont suivis une révolution copiée-collée égyptienne et un séisme dans le monde arabe dont les répliques continuent tous les jours à modifier la géostratégie de la région.

En attendant le 24 Juillet 2011, date fixée pour l’élection d’une assemblée constituante, la Tunisie vit une période transitoire où il faut parer au plus pressé : sauver ce qu’il peut être sauvé de la saison touristique, redémarrer l’économie, éviter une année blanche dans l’enseignement,etc….

Une opération de sauvetage du tourisme avait été improvisée sous le slogan « I love Tunisia » initiée par M.Haouas, actuel Ministre du Tourisme, nouveau site officiel du tourisme tunisien (bien qu’un site existe déjà bel et bien), opérations de relations publiques de crise en invitant en Tunisie à tour de bras T.O, voyagistes européens essentiellement, organisation d’une soirée spéciale à Paris avec les professionnels français.

D’un autre côté, la Tunisie participe, comme à son accoutumée à divers foires et salons dans le monde. En temps « normal », non-révolutionnaire cette participation consiste en la location d’un stand de quelques mètres carrés, d’une animation folklorique d’un autre temps, de distribution de dattes et de mise à disposition des visiteurs de brochures….. Mais nous ne sommes pas en temps normal, nous aurions imaginé une participation tunisienne Spéciale surfant sur cette vague révolutionnaire exceptionnelle cette année dans les divers salons et pourtant….. Voici ci-après le témoignage d’un visiteur tunisien dans nos stands au Mondial du Tourisme et au Salon du Livre à Paris :

“J’étais stupéfait en voyant le stand Tunisien du salon du livre. Aucune organisation deux tables et aucun espace pour accueillir les visiteurs.”

Selon des sources sur place la visite du ministre de la culture n’était même couverte par des média français alors qu’un direct de France culture est transmis depuis le Salon.

Je sais pas pourquoi y avait aucune communication et aucune stratégie pour promouvoir les écrivains tunisiens et notre culture?

Je suis aussi parti voir les stands Tunisiens au mondiale du tourisme. Deux petits stands avec aucune stratégie de communication. Des représentants de tour opérateur font leur promotion sur le stand du pays. Des brochures d’hôtels distribués sur le stand de la Tunisie. Je me suis posé des questions :

– Est ce que le gouvernement Tunisien prend au sérieux ces manifestations ?

– Est ce que les ministres communiquent entre eux ?

– Si un budget a été alloué pour sauver la saison touristique quand il va être dépensé ?

– Le Ministère du Tourisme a choisi une agence de communication en France elle va travailler quand?

– et l’opération « I Love Tunisia « n’aurait pas du être exploitée pendant ces salons ? »

Ce témoignage est une gifle retentissante au bureau de l’ONTT à Paris, au siège de l’ONTT à Tunis et par ricochet à notre Ministère du tourisme…. Est-ce ainsi que l’on compte ramener les touristes par la main chez nous ? J’aurais imaginé sur les murs de nos stands la diffusion en boucle des témoignages HISTORIQUES des plus grands de ce monde suite à la révolution (standing ovation suite discours Obama entre autre), une mobilisation sans précédent de nos professionnels du tourisme.

Le peuple tunisien,vivace, a une longueur d’avance sur nos institutions vieillissantes, ces dernières sont tenues de rebondir et au plus tôt avant de rater ce rendez-vous avec sa propre Histoire.