Borhane Ben Ali (4e à partir de la gauche) entre la sempiternelle troupe folklorique, un calligraphe, une exposition de colliers de perle et de corail. Il ne manquait au tableau qu'une aguicheuse danseuse du ventre....Photos © Fabrice Schiff

Par Monia Jaafar et Ali Gargouri

Nous vous avions précédemment parlé de la chétive participation de la Tunisie au Salon Mondial du Tourisme et au Salon du Livre à Paris (souvenez-vous quelques mètres carrés de loués, aucune référence à la révolution, absence massive des professionnels du tourisme tunisien, photocopies de brochures à disposition des visiteurs) nous revoilà à déplorer à nouveau les actions supposées promouvoir le tourisme tunisien :

Le 22 Mars 2011 à Lyon, le Consul Général de Tunisie, M.Sabri Bachtobji organise une réception pour lit-on « relancer le tourisme tunisien et exposer aux personnalités politiques, aux consuls et aux agents de voyage le nouveau visage de la Tunisie post-révolutionnaire » : il s’agit d’une opération classique de relations publiques.

Borhane Ben Ali

En parcourant les photos illustrant cette action nous y découvrons pêle-mêle : Borhane Ben Ali, un proche parent du dictateur déchu, dont le neveux est marié avec la fille de Hayat Ben Ali et toujours directeur du bureau de l’Office National du Tourisme Tunisien à Lyon souriant de toutes ses dents, d’autres employés de l’ONTT, le Président des Consuls Honoraires de France, des représentants de Sofitel, quelques voyagistes, divers consuls généraux, et des membres du « club les moineaux »…..

Toutes les personnes conviées pour découvrir le « nouveau visage de la Tunisie dite « post-révolutionnaire » ont-elles entendu parler de la révolution de la Dignité ? J’ai beau scruter les photos de l’évènement je n’y vois aucune référence.

J’y découvre la sempiternelle troupe folklorique ronronnant ses « ta7t el yasmina fi liiiil », j’y vois un calligraphe, une exposition de colliers de perle et de corail…..(miracle ! pas d’aguicheuse danseuse du ventre cette fois-ci)…

Où sont les visuels géants de cet évènement qui a secoué toute la région ? Les témoignages des plus puissants dirigeants de la terre rendant hommage à la Tunisie ont-ils été projetés ?

Est-ce que M. Borhane Ben Ali a exposé aux convives l’immolation de Mohamed Bouazizi et l’insurrection de tout un peuple contre son dictateur de tonton ? De quoi a bien pu parler le Consul Général de Tunisie pour tenter de drainer les touristes français ? de l’odeur du jasmin ? de nos plages ? des 300 morts ? de Sidi Bouzid ? des sit-in de la Kasbah ? Ou celui de la Coupole ? et pourquoi l’absence de M. Haous l’actuel Ministre du tourisme tunisien alors qu’il était en France à cette date-là (y accordant une interview sur Europe 1)?

La présence d’un proche du dictateur honni et renvoyé par son peuple pour “relancer le tourisme tunisien” et y faire découvrir le nouveau visage de la Tunisie post-révolutionnaire” est pour le moins indécente, indélicate, singulière, incompréhensible et tout simplement contre-révolutionnaire !

Que M. Haouas ou une personne siégeant dans ce gouvernement provisoire veuillent bien nous fournir une explication sur cette soirée ubuesque !