La première séance de la Consultation nationale sur les médias organisée par le Premier ministère a eu lieu aujourd’hui 27 avril 2012 à la Chambre des Conseillers à Tunis bien que l’INRIC ait demandé son report et que le SNJT l’ait boycottée. Le Premier ministre Hamadi Jebali a été absent pour d’autres obligations professionnelles, raison pour laquelle il a été remplacé par le ministre de la Justice.

Reportage de la première séance de la Consultation nationale sur les médias à la Chambre des Conseillers à Tunis

Une centaine de représentants de médias, d’associations et de la société civile a été présente. Après une longue introduction qui a duré 25 minutes de la part du ministre de la Justice Nourreddine Bhiri, la directrice de radio Kalima a de suite pris la parole. Mme Sihem Ben Sedrine a demandé au ministre de reporter cette consultation pour plusieurs raisons dont les plus évidentes seraient le mauvais timing qui précède la conférence de l’INRIC et la sortie de son rapport qui aura lieu ce lundi 30 avril. En outre, elle a exprimé son indignation face à la présence de thuriféraires et espions de Ben Ali, invités par le Premier ministère à cette consultation censée procéder dans cette période transitoire de l’après 14 janvier à la réforme des médias en Tunisie.

Par ailleurs M.Nabil Jmour, représentant du comité de la culture et des médias au sein de l’UGTT a salué l’initiative de cette consultation mais il a également demandé son report. Il a rappelé que l’UGTT ne veut pas mener la politique de la chaise vide mais il n’est pas question de dialoguer en présence des indicateurs de Ben Ali et surtout avant la sortie du rapport de l’INRIC au sujet de la réforme des médias.

Par contre, M.Taher Ben Hassine, directeur de la chaine Al Hiwar, s’est opposé à une consultation où l’un de ses intervenants, à savoir Mohamed Hamdane, ne serait que l’indicateur de Abdel Waheb Abdallah.

Il est utile de rappeler que M.Mohamed Hamdane, ex-directeur de l’IPSI (Instiut de Presse et des Sciences de l’Information à la Manouba) était en effet l’un des indicateurs de Abdelwaheb Abadallah. Ce document que Nawaat a publié le 22 avril 2011 en atteste.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Programme de la Consultation nationale sur les médias

⬇︎ PDF