Rachid Arhab, ancien grand reporter français, est aujourd’hui membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Il était de passage à Tunis à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Il a profité du séjour pour faire un crochet par l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information, pour donner une conférence aux étudiants. Conférence lors de laquelle il a répondu aux questions des étudiants, à défaut de répondre à celles des journalistes. Ethique, responsabilité professionnelle, cadre juridique, formation, rôle des médias et du CSA… beaucoup de thématiques ont été passées en revue.

Alors que l’INRIC vient de remettre son rapport et ses recommandations sur le paysage médiatique tunisien et que la question du journalisme électronique reste en suspend, Rachid Arhab a donné son avis sur la question.