La mort par noyade d’Omar Abidi le 31 Mars 2018 après un match opposant le Club Africain (CA) au Club Olympique de Medenine, a été à l’origine d’une grande vague d’indignation contre la violence policière qui gangrène la société tunisienne en général et le football en particulier. Plusieurs témoignages de supporters qui auraient assisté à la scène affirment en effet que les policiers n’ont rien voulu entendre aux supplications d’Omar qui aurait expliqué aux policiers qu’il ne sait pas nager. L’un de ces derniers aurait rétorqué « T3alem 3oum » (Apprends à nager). En plus des militants contre la violence policière, les ultras des différents clubs, ont exprimé leur solidarité avec les membres du North Vandals, auquel appartenait Omar. Ceux du CA ont manifesté samedi 20 avril sur l’Avenue Habib Bourguiba pour réclamer que justice soit faite.