Ils ne seraient donc que 35% des électeurs inscrits à s’être déplacés aux urnes ce dimanche. Si l’on pouvait compter le total des électeurs potentiels, ce chiffre tomberait encore plus bas. A Tunis 1, c’est l’un des taux de participation le plus faible à l’échelle nationale avec 26%. Dans un pays où les citoyens qui ne participent pas aux élections sont rabaissés au statut de « citoyens manqués », mal-informés, voire « ignorants », nous avons voulu questionner les causes de l’abstention mais aussi, parfois, les causes du vote. Nous nous sommes donc dirigées, à dessein, vers des lieux où, fait plutôt rare, la municipalité a pris l’initiative d’un changement visant le bien être des habitants. Nous nous sommes donc rendues Place Halfaouine à Bab Souika et Place de la Monnaie au centre-ville pour discuter avec les passants.