A quelques mètres de l’arrondissement municipal de cette région, se trouve une haute colline. Faouzi, un mécanicien installé juste en bas, nous confie que plusieurs habitants ont accaparé des terrains sur cette colline sans avoir obtenu des permis de bâtir. « Ils ont lancé des travaux de construction d’habitations de manière anarchique. Allez voir près de la forêt vous allez en découvrir davantage », dit-il.

Depuis Sidi Fathallah, quartier réputé de Djebel Jelloud, où est situé le mausolée du saint homme éponyme, l’accès à la colline n’a pas été aussi facile que nous l’avons pensé. En effet, nous avons choisi le chemin le plus risqué pour atteindre le sommet, mais au final, nous sommes arrivés. Des fragments de récipients jetés par terre, des eaux souillées coulant lentement sur la surface, des travaux de construction suspendus, mais personne ne circulait. Il était 9 heures du matin.