Hey toi le bouffon de ta race de play-mobils ; j’ai été élu délégué de ma classe à mon « unanimité », 19 élèves pour moi, 8 contre, les saligauds, je me suis débrouillé pour avoir les noms, laissons passer les vacances de noël et je te promets des représailles, ils vaudraient mieux qu’ils me rendent tous mes « rigolos » à 35 cents pièces fais le compte, et moi j’ai pas une caisse noire comme toi. Ouf !

Heureusement aucune nana n’a voté contre moi, de ce côté-là je suis paré au moins. Tu sais à l’annonce des résultats, pour un instant seigneur Dieu je me suis pris pour toi le Capone de Tunisie, tu t’imagine vilain comme t’es j’aurais porté plainte contre mes parents, mais Allah merci j’hallucinais, j’ai vraiment plus de classe que toi, je suis élu !mince jusqu’à maintenant mon darlon ne me croit pas, il est toujours sceptique, un pur produit de ton asile de barjots.

Depuis mon élection je me lave les dents cinq fois par jour, je me brosse, je me parfume mon crâne rasé, je prends ma douche matinale sans aucun cerbère derrière mon Luc. Tu ne peux pas savoir comme c’est bon la démocratie et être clean. Sérieux je pionce même mieux et je refuse les pots-de-vin que me versait les plus faibles de la classe, tu ferais mieux de te magner de disparaître, vu que moi j’ai encore le temps d’avoir 75 ans.

* texte arrangé et censuré par la violence, par une censeur(e), il paraît que je dis beaucoup de gros mots, que j’avais un langage digne de toi et patati et patata…
Ne t’en fais, démocratie ou pas, elle ne perd rien pour attendre !