Manifestation de fondamentalistes place de la Kasbah à Tunis. Droits auteur

Que de mots mielleux et que de promesses ,depuis leur arrivée au pouvoir, mais malgré tout ceux qui ne faisaient pas confiance à Ennahdha continuent à ne pas lui faire confiance. Pourquoi ?

Pour une raison très simple : quand on a un principe on le défend, or Ennahdha dit qu’ils sont pour les libertés individuelles , mais ils ne font rien pour défendre ces libertés ; à titre d’exemple : une nouvelle inquiétante a circulé vendredi après-midi sur facebook. Une enseignante, à l’Ecole Supérieure de Commerce de Tunis aurait été « violemment et verbalement agressée par des étudiants et des étudiantes » , parce qu’elle ne portait pas le voile. La même chose se serait reproduite à l’Institut Supérieur de Théologie de Tunis quelques jours plus tard .Ce genre de situations aurait tendance à devenir de plus en plus fréquent.

Qu’ une enseignante se présente en tenue provocante (ce qui semble peu probable), à la limite, ce genre de réaction serait compréhensible . Mais qu’elle se présente en tenue parfaitement respectable ,mais non voilée et se voit agressée quand même , où va-t-on ? où sont ces fameuses libertés ??Que compte faire Ennahdha pour protéger ces libertés ?Si ces femmes sont convaincues que le voile n’est pas obligatoire pour être de bonnes musulmanes, de quels droits on les obligerait de le porter quand même ? Comment peuvent-ils croire un seul instant que Dieu tolérerait ça ?

Si ses leaders se contentent simplement de dire qu’ils n’y sont pour rien, que ce sont des salafistes , et de dénoncer la violence , et de s’arrêter là , cela revient à soutenir et encourager ces salafistes à poursuivre leurs actes de discrimination. Si aucune sanction n’est prévue pour contrer ces agissements , comment espère-t-on les voir s’arrêter ? Si Ennahdha ne fait rien (et elle ne fera probablement rien) pour arrêter ce phénomène , cela ne signifie-il pas que ce phénomène est une de ses stratégies pour « islamiser » la Tunisie, tout en gardant l’apparence de la modération et du respect des libertés individuelles ? En effet, si ce genre d’agression continue à se propager et gagner de l’ampleur, petit à petit et avec le temps, les femmes profs risqueraient de se voir face à un choix difficile ( et en tout point semblable à celui que les femmes voilées avaient sous la dictature de Ben Ali) :porter le voile ou rester au chômage . Ceci à long terme , ne répondrait-il pas à l’un ou l’autre des objectifs d’Ennahdha : islamiser le pays , ou envoyer les femmes au foyer pour offrir leur poste aux hommes ?

Est-ce un hasard si les seuls ministères dont Ennadha insiste pour en garder le contrôle sont le ministère de l’intérieur et de la justice ,ainsi que son leader a reconnu? Deux ministères clés pour aider tout parti au pouvoir d’asseoir son influence et son autorité sur la société, et surtout promouvoir son idéologie pour une future candidature et élections présidentielles.

Car on peut très bien défendre les droits de la femme en apparence ,tel que plus de congés maternités ,retraites anticipées travail mi-temps …. , mais en réalité on rend le recrutement de la femme tellement peu rentable, qu’ elle ne sera plus employée , et retournera donc au foyer pour céder sa place à l’homme …N’est-ce pas judicieux pour paraître à la fois un parti progressiste qui défend les droits de la femme, et en même temps mettre en pratique son idéologie conservatrice ?

Pour que les gens aient confiance en Ennahdha , il faut qu’ils défendent ces libertés individuelles et les acquis de la femme plus sérieusement . Il faut surtout qu’ils interdisent strictement toute propagande politique dans les mosquées. Comment un croyant peut-il tolérer que des fins aussi terre à terre que le pouvoir prennent le dessus dans les maisons de Dieu ??Comment peuvent-ils tolérer la corruption de la pureté de ces lieux ?

Pour que les gens aient confiance en Ennahdha , il faut qu’ils sanctionnent ces pratiques ,et qu’ils réforment la justice et l’information . Il faut aussi qu’ils garantissent la liberté d’expression et la transmission télévisée des sessions de l’assemblée constituante . Car notre seul et réel rempart contre toute dérive vers une seconde dictature est une bonne constitution et une vraie démocratie .

S’ils réussissent, les plus grands gagnants seront la Tunisie et l’islam , peut-être une nouvelle forme de l’islam modéré , l’islam civil ?

Fairouz Boudali