Salah 4

Salah réussissant un contre de Mammouth sur le joueur suisse de Baket-Ball, Clint Capela, qui évolue au poste d’intérieur chez les Rockets, le 24 janvier 2016, au Toyota Center, Houston, Texas, Etats-Unis.

Dimanche dernier,le 24 janvier 2016 est une date à marquer avec une pierre blanche pour le Basket-Ball tunisien. En effet, lors de sa première apparition dans le Five Major (le cinq rentrant) des Dallas Mavericks, sur le parquet du Toyota Center, à Houston, face aux Rockets, Salah Mejri a réussi le premier double-double de sa jeune carrière en NBA (la National Basketball Association), s’il vous plait!

Salah3

Salah Mejri dans la bouteille défendant sur James Harden, le 24 janvier 2016 sur le parquet des Rockets Houston.

En outre, avec 29 minutes de temps de jeu au compteur et surtout 10 points, 11 rebonds et 3 contres inscrits sur la feuille du match, au cours de ce derby texan, le natif de Jendouba a réussi au passage des statistiques digne d’un Karl Malone, alias “The Mailman”.

Autre événement marquant lors cette confrontation texane haute en couleurs, le pivot tunisien s’est permis aussi de se payer le scalp d’un nouveau All Star en scotchant à travers un stratosphérique « chase-down Block », le dauphin du MVP 2015 (Stephen Curry) et numéro 13 du Team USA, Mister James Harden, alias Fear The Beard.

Salah1

Capture d’écran de l’incroyable “chase-down Block” de Salah Mejri sur James Harden lors de la rencontre opposant les Mavs au Rockets, le 24/01/2014 au Toyota Center à Houston.

Il reste à signaler que Salah Mejri avait déjà bâché lors de ses deux confrontations face à OKC ( Oklahoma City Thunders), la star Kevin Durant et son lieutenant Russell Westbrook, deux prétendants au titre du MVP (Most Valuable Player) de la NBA, c’est-à-dire une récompense individuelle du meilleur joueur de la principale ligue de Basket-ball nord-américaine.

Ces performances du numéro 50 des Mavs n’ont pas empêché ni son équipe de s’incliner sur le score de 115-104, ni le leader des Rockets, “The Barber”, James Harden d’inscrire le huitième triple-double de sa carrière et le second de cette saison, en finissant la rencontre avec 23 unités, 15 rebonds et 10 passes décisives.

Salah 2

Salah, les mains sur les hanches vers la fin du derby texan du 24 janvier 2016 sur le parquet du Toyota Center à Houston.

Rappelons que Salah Mejri avait raté de justesse, le 13 janvier 2016, sur le parquet de Chesapeake Energy Arena, à Oklahoma City, son premier double-double face aux Thunders, en inscrivant 17 points, 9 rebonds, 1 contre et une passe décisive en 25 minutes de temps de jeu.

Devant de tels progrès et une courbe de performances ascendante, l’Intérieur tunisien risque de faire grincer les dents du pivot géorgien des Mavs, Zaza Pachulia qui était très proche d’une place dans le cinq majeur du All-Star Game de la Conférence Ouest.
La concurrence s’annonce rude, mais tout porte à croire que Salah a enfin su gagner en maturité et surtout en confiance en soi. Et sa dernière titularisation montre bel et bien qu’il a déjà su également arracher la confiance de son Head Coach, Rick Carlisle. Bravo et bonne continuation Salah!