Sols carnet initiatives

Photo : Association Abel Granier

On l’oublie souvent : les sols sont à la base de la production alimentaire. Ils sont les fondements de l’agriculture et le milieu dans lequel presque toutes les espèces végétales alimentaires s’enracinent et poussent. 95% de nos aliments sont produits directement ou indirectement grâce à nos sols. Cette ressource naturelle, essentielle à notre survie, est pourtant malmenée. Les sols subissent une pression qui va toujours croissante du fait de l’augmentation des besoins et de l’intensification de leur usage. Cette intensification se traduit souvent par leur dégradation lorsque cet usage devient excessif ou qu’il est mal maîtrisé. Il en résulte une perte des fonctions portées par les sols qui font peser de graves menaces sur la durabilité de nombreux écosystèmes.

En Tunisie, c’est 95% des sols qui sont dégradés

Dans un rapport, publié en décembre à l’issue de l’Année Internationale des Sols, la FAO constate qu’un tiers des terres arables de la planète, c’est-à-dire une terre qui peut être cultivée, sont menacées de disparaître. « En Tunisie, c’est 95% des sols qui sont dégradés », affirme May Granier, présidente de l’Association Abel Granier dont les objectifs sont : la prise de conscience agronomique dans la société, la formation à l’agriculture environnementale, la gestion des sols de culture et la réhabilitation des terrains dégradés.