Les trois premières auditions publiques de l’Instance vérité et dignité (IVD), organisées en novembre, décembre 2016 et janvier 2017 se sont déroulées dans un contexte d’hostilité non camouflée des hautes sphères politiques et gouvernementales manifestée par le boycott visiblement concerté des trois présidences et des milieux politiques et économiques alliés ou proches du pouvoir.