En Tunisie, 4 femmes sur 5 ont été la cible de violences en ligne, 7 sur 10 ont été traitées de « putes » et 51% d’entre elles ont subi des insultes sur Facebook selon une étude réalisée par le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (Crédif).

En guise de riposte, et dans le cadre du Programme de Promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes en Tunisie «Moussawat», le Crédif a lancé le 19 octobre, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Tunisie, une campagne de sensibilisation sur la violence digitale à l’égard des femmes, qui s’est poursuivie jusqu’au 2 novembre.