Le secteur agricole « se féminise », relève Souad Mahmoud, ingénieur agronome et militante féministe au sein de l’Association tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD). Paradoxalement, les femmes travaillent de plus en plus la terre mais sont touchées par « la féminisation de la pauvreté » frappant ce secteur, d’après la membre de l’ATFD.

Le travail des femmes dans l’agriculture est souvent informel et invisible. Pour autant, l’agriculture repose largement sur la main-d’œuvre féminine. Elles forment 76% de la force de travail dans l’agriculture et 32,5% d’entre elles travaillent de manière informelle. Ces femmes cultivent des terres appartenant à hauteur de 85% à des hommes.