Par Hizem Mohamed Elhache

La première question que je me pose, c’est d’essayer de comprendre le pourquoi de l’état de délabrement auquel les arabes sont arrivés au cours des derniers 20 ans. Le panorama est désolant :

• L’Algérie bloquée depuis 20 ans par les salafistes et certains généraux mafieux

• La Lybie en proie à une guerre civile entre salafistes et une clique totalitaire, ouvrant la porte à une multiplicité d’interventions croisées visant à piller le pays et à le diviser !

• L’Egypte, soumise à une démographie galopante, confrontée à des insuffisances stratégiques devenues immenses dominées par « le comment manger ?? » , coupée de ses marchés du travail en Irak d’abord avec la perte de 1,5 Millions d’emplois, et maintenant avec la Lybie avec peut être 0,3 M d’emplois, et pillée en sus par des requins de tout bord n’est plus qu’un géant difforme aux pieds de sable (l’argile même non cuite est moins difforme).

• Le Soudan confronté depuis toujours à des guerres civiles qui se sont étendues, a connu sa première division et peut être pas la dernière, sans que pour autant l’espoir de paix ne soit réel ; avec toutes les populations déplacées depuis l’indépendance du sud, et la guerre larvée entre le nouvel état du sud et celui du nord directement ou par tribus interposées.

• La Jordanie confrontée à la fois à la perte du marché Irakien, à la pauvreté des ressources se débat de plus en plus vers une situation sans issue.

• Le Liban, déchiré depuis plus de 35 ans déjà, avec des blessures qui ne font que s’approfondir entre ses différentes composantes auparavant sur des bases religieuses masquées par des bases idéologiques aujourd’hui sur des bases d’allégeance à telle ou telle force (Iran ou Arabie saoudite).

• La Syrie, ayant perdu à la fois le marché Irakien, puis le marché Libanais qui tous deux constituaient des éléments clés dans la fourniture de travail donc d’espoir à de larges franges du peuple syrien. Aujourd’hui ce pays est confronté à la fois à des très grandes insuffisances économiques et à une division interne assez grave pouvant déboucher n’importe quand sur une automutilation, ou un massacre.

• Le Yémen déchiré depuis toujours, soumis aux interventions croisées irano saoudiennes, et où l’état n’arrive plus depuis prés d’une décennie à assurer le contrôle sécuritaire d’un territoire, que se partagent aujourd’hui des houthistes (chiites) al Quaida qui vient d’inaugurer un nouveau fief dans le sud, en attendant que d’autres créent d’autres fiefs ce qui ne saurait tarder compte tenu de la saturation de l’état par la multiplicité des attaques tout azimuts.

• Dois-je rajouter la Somalie membre aussi de la ligue arabe, où il n’ya même plus d’état depuis 20 ans ?

• Dois-je parler aussi de la Mauritanie confrontée à ses instabilités instrinséques, à ses problèmes de voisinage, et maintenant de plus en plus à la volonté salafiste de l’asservir ? Il y à moins de 2 mois les salafiste d’aqmi, se sont essayé à une attaque à Nouakchott en vue de l’exécution du président;

• Dois-je parler aussi, des arabes vivant dans les pays non arabes, comme ceux de tanzanie vivant depuis 1964 l’interdiction d’apprendre l’arabe, ou ceux Tchad confrontés à l’exclusion et l’appauvrissement, ou ceux de Turquie, ou même les arabes du Kurdistan irakien qui est devenu de fait un état non arabe et où la langue arabe est interdite, et les arabes expulsés.

• Quant aux arabes d’occident, ils sont de plus en plus confrontés à l’exclusion et en dépit de leur nombre parfois très important comme en France, leur position dans les sociétés où ils sont est quasi systématiquement au dernier rang. Le spectacle duquel j’ai exclu exprès les pays du golfe est désolant.

Et dans ce fatras d’échecs, la Tunisie passait aux yeux des autres arabes pour représenter l’espoir même du temps de zaba. L’espoir d’un accès à la science, à la modernité, à occuper dans ce monde une place autre que celle de larbins. Nous-mêmes, les gens de ma génération, celle de la génération de mes enfants portent cet espoir « d’excellence », qui fait que nos jeunes s’échinaient à apprendre pour être les meilleurs, ne craignant pas en cela la confrontation avec leurs semblables de n’importe quel pays du monde au contraire.

Mais je ferais mieux de dire « portaient » cet espoir d’excellence car les bases mêmes de notre dynamisme économique sont entrain de s’effilocher, des pertes considérables sont déjà enregistrées, nous venons de perdre avec la déstabilisation de la Lybie notre plus important marché. L’irruption des salafistes dans la rue, les menaces et les violences qu’ils exercent actuellement, la crainte de les voir élargir leur sphére, bloque déjà les investissements tant internes qu’externes, elle se répercutera si cela continue par des pertes considérables dans toute notre activité de services.

Si j’ai exclu les pays du golfe du panorama dramatique des autres pays arabes, c’est que pour moi, la source du mal « ACCHAYATINE » est proprement là !! Car et quoique l’on puisse prétendre, c’est dans ces pays que les droits humains sont les plus bafoués :

• Ces états sont des royaumes ou des principautés moyenâgeuses, avec soit une absence totale de représentation populaire comme en
Arabie saoudite, ou une présence sous forme de conseils consultatifs dont la majorité des membres sont nommés.

• Le droit à la citoyenneté est lui même absent, le prince actuel de quatar après son coup d’état contre son père a inauguré son règne par l’exclusion du 1/10ème de la population quatari de sa citoyenneté.

• Les citoyens non nationaux qui sont la très grande majorité de la force de travail dans la plupart de ces pays, n’ont aucun droit, papiers confisqués (mais pas pour les anglais et les américains), droit de licenciement illimité, absence totale de couverture sociale, droit de cuissage totalement impuni pour les domestiques, impossible recours à la justice contre un national pour un étranger.

• Pour les citoyens nationaux, aucune possibilité de se défendre contre les abus des familles princières (il serait bon pour ceux qui en doutent de visiter les sites développés par des citoyens saoudiens par exemple illustrant les abus illimités des familles princières).

Au jour d’aujourd’hui cette dizaine de milliers de princes très américanisés, qui n’ont plus souvent d’arabe que le nom et dont un grand nombre ne parle plus notre langue que par balbutiements, dispose d’un immense pouvoir financier sur toute la planète. Entre pétrole et gaz c’est l’équivalent de 40 Millions de baril/j, à100US$/baril cela fait 4 Milliards de dollars US à chaque lever du soleil. Aucune puissance financière au monde ne peut rivaliser avec une telle disponibilité financière entre si peu de mains.

• Je prétends que cette bande de malfrats a séquestré l’état américain, elle l’a utilisé pour effacer l’Irak, aux dépens du peuple irakien, des jeunes américains et même du budget de l’état américain qui en est sorti quatre fois plus déficitaire à la fin de la période Bush !!

• Je prétends que les Bush pére et fils n’ont été que les employés de cette bande !! Kadhafi leur avait emboité le pas avec son seif el islam, en essayant de s’acheter les hauts responsables européens tel le sinistre sarkozy, il vient d’être mis hors jeu pour cet aspect du moins !

• Je prétends que les états occidentaux qui sont tous gravement endettés sont débiteurs d’abord à cette bande et y prennent leurs ordres !!

• Je prétends aussi que cette bande de malfrats, organise les crises, et dirige le monde à son image pour élargir et perpétuer sa forfaiture universelle ! On peut se rappeler encore que lorsque la guerre en Irak à plafonné ses fruits au niveau des prix du pétrole à – de 60US$, comment une crise a été inventée avec l’Iran, pour faire monter le baril à 150US$, à qui cela a-il profité ??? Pour connaître le criminel, il faut savoir à qui profite le crime !!!

• Je prétends enfin que nous tunisiens, sommes dans le viseur de cette bande et au premier rang en raison de l’espoir que nous portons pour nous et pour tous les arabes les musulmans et les africains. Car l’espoir qui est en nous d’une vie meilleure grâce au travail, à la science à la modernité contrevient fondamentalement à leur façon d’être, et réfute totalement les justifications de leur forfaiture. L’humanité entière est aujourd’hui confrontée à un nouveau type de capitalisme transnational et même a-national, dont Dubaï, la nouvelle rome esclavagiste ; est le meilleur exemple.

Sont associés à la direction de ce nouveau monde les résidus des anciens groupes financiers européo-américains souvent sionistes, les grands groupes japonais, les relais de ces groupes dans les pays usines comme la chine où le droit n’existe pas, et le travailleur considéré comme un objet etc..Tous plus moins alliés, pénétrés ou substitués en partie du moins par la nouvelle puissance financière de ce monde.

C’est ce « complexe » de charognards qui esclavageant les uns sème le chômage chez les autres, prétendant au-delà des frontières et à travers les différents états qu’elles s’essayent à séquestrer en dominant ses dirigeants à maintenir l’humanité dans le dénuement, et la misère.

Contre cette bande, tous les peuples du monde sont nos alliés bien que la plupart des forces politiques y organisées soient nos adversaires parce que déjà asservis par le « complexe ». En Tunisie leur bras le plus immédiatement dangereux en ce moment sont les organisations intégristes qu’elles financent, il y à trois mois leur plus dangereux allié était Sakhr El Materi, qui en utilisant leurs techniques et avec leur appui voulait pérenniser la dictature totalitaire en la revêtant d’une robe islamique.

Dressons nous contre les mercenaires des esclavagistes ! et trouvons en notre capacité de résister et de travailler les forces nécessaires pour tenir jusqu’à que nous puissions mobiliser nos amis pour ce combat planétaire contre les nouveaux bourreaux de l’humanité !!!