Notre président se plaint. Oh, il ne souffre ni des articulations, ni d’arthrose, ni d’ostéoporose. Il n’a pas la goutte ni un problème de vessie ni un quelconque prolapsus. Il se plaint tout simplement de n’avoir pas assez de pouvoir. Il en voudrait plus, beaucoup plus, peut-être même autant que Ben Ali. A dire vrai, je le comprends. C’est même le propre d’un homme politique que de vouloir le pouvoir et plus de pouvoir. Je me méfierais pour ma part d’un homme politique qui nous dirait : « Ah, là ça va plus du tout, j’ai trop de pouvoir ! ». Je me dirais, c’est un gros flemmard celui-là et je ne lui ferais pas confiance. Surtout s’il est président de la République.