Regardez ces deux images … vous ne voyez aucun rapport avec notre révolution tunisienne non ? et bien moi j’en vois un.

La première image représente un macaron bien fini, bien travailler qui ne demande qu’a être manger en une seule bouchée. La deuxième image présente un gâteau mal présenté, mal fini et qui déborde de partout.

Serte le gâteau est fait avec amour, l’amour d’une mère pour ces enfants un amour protecteur, sans raison. Je ferais l’analogie et ceci ne concerne que ma propre personne entre cet amour et l’amour des tunisiens pour leurs nouveau né, leurs nouveau bébé, leurs nouvelle Tunisie.

Venant maintenant à notre macaron, lui aussi il est fait avec amour, l’amour des belles choses, du métier même. Une sorte de mélange entre passion et amour du travail bien fait.

Maintenant en prenant un peu de recule, à la quelle de ces deux images voudriez vous que notre Tunisie ressemble ?

Tous le monde ne peut pas être un chef pâtissier, mais tout le monde pourrais un jour devenir un parent. laissons chacun faire son boulot, arrêtons de demander et mettons nous au travail pour faire les choses bien dans ce que nous savons faire.

Que le boulanger se remet à faire du pain, que l’épicier remet son stylo bic derrière son oreille, que l’ingénieur se remet à penser, que le chercheur se remet à fouiner, que le bébé se remet à crier. Et arrêtons tous de vouloir être politicien la nuit, en traitant les gens derrière notre télé, de tous les noms de oiseaux qui existent.

Nous avons toujours détester notre ancien gouvernement, parce qu’il nous a volé, il nous a volé serte, mais enfin de compte il n’était que trop demandeur, aveuglé par le pouvoir.

Le pouvoir, nous le peuple tunisien nous l’avons maintenant, mais nous avons aussi tout ce qui l’accompagne, les acclamations, les applaudissements, les beaux mots, enfin bref nous avons tout les ingrédients pour devenir trop demandeur. Nous avons tout les ingrédients pour devenir avar, pour devenir un super BEN ALI de tout les temps.

La nuit je ne dort pas, non pas parce que les milices rodent dans les quartiers en tirant des coups de feu mais car j’ai peur de moi même, j’ai peur de mes amis, les amis de mes amis, mes proches, les proches de mes proches. J’ai peur de toute la Tunisie. Car le pouvoir, le trône peut changer un homme en moins de temps qu’il lui faudrait pour changer de chemise.

Qu’ai je fais pour notre Tunisie ? j’ai protesté dans les rues le poing levé, je suis rentré pour regarder les journaux télévisée en me demandons mais pourquoi ils n’ont pas filmer Sousse ces journalistes, j’aurais bien aimé la voir moi.

Qu’ai je fais pour notre Tunisie ? j’ai longuement espéré continuer mes études, mes recherches en Irlande, France, Allemagne … Et je ne suis pas le seul.

Qu’a fait Mr. Mohammed Ghanouchi ? lui il a accepté un poste de merde, en étant un homme bien, et je défis qui conque ici de dire qu’il a volé le peuple. Serte il n’a pas levé le petit doigt contre Ben Ali c’est pour ça d’ailleurs qu’il a été son premier ministre , mais nous aussi les tunisiens, nous avons pas lever le petit doigt.

Souvenez vous, de ce que tout tunisien disait avant la révolution, nous mangeons, nous sommes en sécurité, nos enfants vont à l’école, alors pourquoi voudrais-je parler de la politique à mes enfants. Et maintenant ces même tunisiens, traitent le premier ministre de tout les noms.

Mr. Mohammed Ghannouchi a aussi une famille, des enfants qui vont à l’école, mais il était aussi le premier ministre de Ben Ali …

Je suis pour que le RCD DÉGAGE. Il faudrait du temps pour ça, du travail, mais il faut aussi et surtout arrêté de croire au chevalier blanc qui viendra changé les choses avec un sort à la Merlin.

j’ai 21 ans, le régime de Ben Ali en a 23 ans. Je lis la liberté, j’écris la liberté, mais je connais pas la liberté, la liberté responsable et maline.

Pour terminer, il faudrait à mon avis, séparer l’euphorie que nous vivons de la liberté que nous aurions en travaillant et non en demandant que X dégage ou que Y reste parce qu’il a été contre le régime de Ben Ali à un certain moment.

Que dieu nous protège :)