Mohamed-brahmi

Mohamed Brahmi, député démissionnaire du parti Echaab et fondateur du parti Courant Populaire, a été assassiné ce matin en sortant de chez lui. Le député, originaire de Sidi Bouzid, aurait été assassiné par 5 14 balles à bout portant. Live blogging des événements de la journée.

Sauter à la date en cliquant, cet article est fréquemment mis à jour ! Actualiser !

Lundi 29 juillet 00h30 – Assemblée constituante, Bardo : Les manifestants continuent à affluer, aussi bien du côté des sit-inneurs que du côté des pro-gouvernement. Selon les estimations des forces de l’ordre, il y aurait 8 000 personnes présentes du côté des sit-inneurs et 4 000 du côté des pro-gouvernement.

ANC

Crédit image : Heifel Ben Youssef

21h40 – Assemblée constituante, Bardo : Des partisans pro-gouvernement sont arrivés pour grossir les rangs des manifestants opposés au sit-in. Ils viennent de finir de prier. La police a demandé aux sit-inneurs d’éviter toute provocation. Les partisans pro-gouvernement sont maintenant en train d’entonner des chants généralement chantés à la Mecque.

photo (1)

Crédit image : Erige Sehiri – www.nawaat.org

photo (2)

Crédit image : Erige Sehiri – www.nawaat.org

21h – Assemblée constituante, Bardo : Selon une souce sécuritaire, environ 3 000 personnes seraient présentes au Bardo.

IMG_20130728_210353 (1)

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

20h30 – Assemblée constituante, Bardo : Une centaine de manifestants pro-gouvernement sont présents au Bardo.

IMG_20130728_202408

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

20h05 – Assemblée constituante, Bardo : La fille du défunt Mohamed Brahmi est portée par la foule.

IMG_20130728_200023

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

20h – Assemblée constituante, Bardo : Le député Mongi Rahoui, agressé hier par les forces de l’ordre, est présent ce soir dans le sit-in.

IMG_20130728_195047

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

19h50 – Assemblée constituante, Bardo : Rupture du jeûne dans une ambiance conviviale au Bardo.

Sa77a chribitkom. #Bardo #Ra7il

Crédit image : Karim Benabdallah ‏

18h40 – Assemblée constituante, Bardo : Environ 300 manifestants encore présents sur la place de l’Assemblée nationale au Bardo. Un appel a été lancé par Bessma Khalfaoui, la veuve de Chokri Belaïd, pour qu’un iftar soit organisé sur la place ce soir.

Plus tôt dans l’après-midi, une conférence de presse a été organisée par les députés gelant leur activité au sein de l’ANC. Ils sont actuellement 62 élus à geler leur activité. Si ce chiffre atteint les 73 élus, alors ils atteindront un tiers de l’ANC, ce qui bloquera l’activité de l’ANC. Autre possibilité, explique Selma Baccar, le blocage du bureau de la présidence de l’Assemblée. Pour l’instant trois élus se sont retirés. Il ne manque plus que l’accord d’un quatrième membre du bureau, et ainsi le quorum ne sera plus atteint. Le bureau ne sera plus représentatif et ne pourra plus prendre de décision. Or c’est lui qui décide des travaux de l’ANC. Aujourd’hui, lors de la conférence de presse organisée sur l’esplanade face à l’ANC, une quinzaine de députés du groupe se sont réunis pour rappeler les points fondamentaux de leur demande :

                    • la dissolution de l’ANC

 

                  • la dissolution du gouvernement

 

Nous voulons une dissolution constructive pour le pays explique Selma Baccar

Par ailleurs, deux députés ont rencontré le ministre de l’Intérieur ce matin, rapporte Selma Baccar :

Le ministre de l’Intérieur a exprimé ses regrets pour les événements de la nuit dernière.

En effet, les sit-inneurs avaient reçu l’autorisation de se retrouver sur la place, et l’attaque des forces de l’ordre à 3h du matin reste inexplicable. Les forces de l’ordre auraient réagi en visant d’abord le camp pro-gouvernement, qui aurait jeté des pierres sur les sit-inneurs après que Sahbi Atig, président du groupe parlementaire Ennahdha, a fait un discours. Les forces de l’ordre s’en seraient ensuite pris aux sit-inneurs, dispersant la foule et saccageant les tentes installées sur la place. Selon le ministère, il y aurait eu un problème de communication entre les services, ce qui expliquerait le fait que les sit-inneurs aient été dégagés. Pour Selma Baccar, les agissements des forces de l’ordre restent inexplicables : l’ambiance était calme et la police avait eu l’intelligence de faire une zone franche entre les deux camps. Un tel débordement n’aurai pas dû avoir lieu, de son avis.

3h30 Assemblée constituante, Bardo : Plusieurs témoins oculaires rapportent que les policiers ont chargé les sit-ineurs devant l’Assemblée constituante, après le calme qui a régné après les heurts de cette après-midi. Pour disperser les manifestants, la police fait usage de bombes de gaz lacrymogène, créant un mouvement de panique chez les manifestants. Plusieurs courses-poursuites ont été signalées dans les ruelles adjacentes.

2h30 – Sidi Bouzid : Retour au calme à Sidi Bouzid. La police s’est repliée après que des affrontement ont eu lieu plus tôt dans la soirée. Vers 22h des jeunes des quartiers populaires de la ville et des policiers se sont affrontés. Les jeunes protestaient contre des arrestations qui ont eu lieu la veille.

2h00 – Sfax, centre ville : Retour au calme et reprise du sit-in face à la mairie. Plus tôt dans la soirée, vers 22h, une manifestation s’est dirigée vers le siège du gouvernorat. Vers 23h des casseurs ayant infiltré la manifestation ont jeté des pierres, causant des blessures à un militaire et à un policier. Vers 23h30 les forces de l’ordre ont alors utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

1h25 – Assemblée constituante, Bardo : Notre reporter Emine Mtiraoui a été menacé par les manifestants pro-Ennahdha, qui l’ont forcé à se déplacer en lui intimant l’ordre de ne pas se servir de sa caméra : “les policiers t’ont laissé passer avec, mais si tu l’allumes ici nous allons la détruire. Pars sinon nous ne sommes pas responsables de ce qui peut se passer”, lui a dit un des manifestants.

1h10 – Sousse : La manifestation, qui avait débuté plus tôt dans la soirée, a été dispersée par la police.

1h10 – Gafsa : Après la dispersion d’une marche qui se dirigeait vers le siège du gouvernorat, les affrontements reprennent avec les forces de l’ordre.

1h05 – Assemblée Constituante, Bardo : Arrivée de six nouveaux fourgons de policiers, qui sont en train de s’équiper avec casque et matraque, alors que les manifestants sont toujours calmes et pacifiques.

photo

Crédit image : Erige Sehiri – www.nawaat.org

1h00 – Gafsa : La situation est calme à Gafsa. Quelques pneus brûlés à la Cité Nour.

00h55 – Assemblée constituante, Bardo : Interrogés par notre reporter sur place, les policiers expliquent être présents pour éviter les débordements et les affrontements entre les pro et anti-gouvernement. Questionnés sur l’usage excessif des gaz lacrymogènes plus tôt dans la journée, ils disent s’être fait agresser par des manifestants et avoir simplement riposté. Au niveau des manifestants, on observe quelques provocations verbales des deux côtés. Du côté des pro-gouvernement un petit groupe de jeunes crient : “Chariâa ! Chariâa !”

00h40 – Assemblée constituante, Bardo : Quelques milliers de personnes sont réunies en ce moment devant l’ANC dans une ambiance pacifique. Du côté des partisans pro-gouvernement, beaucoup moins nombreux que les manifestants anti-gouvernement, beaucoup d’appels à soutenir le gouvernement en place et le parti Ennahdha. Sur l’esplanade en face de l’ANC des tentes ont été montées par des militants de partis et mouvements politiques. Des habitants du quartier ont amené de l’eau et de la nourriture. Le tout est redistribué par les militants aux personnes sur place. Beaucoup de citoyens sont venus en soutien. Les enfants du défunt Mohamed Brahmi ainsi que le frère de Chokri Belaïd ont fait le déplacement. Il y a beaucoup de discussions entre les gens présents. De temps en temps quelques slogans appelant à la chute du gouvernement et d’Ennahdha sont scandés. L’ambiance est bon enfant. Certains manifestants partent se reposer et comptent revenir plus tard, signifiant ainsi que la nuit va durer. Il y a une grande présence policière. Les membres des forces de l’ordre sont calmes, contrairement à cet après-midi. Ils sont installés entre les militants pro et anti-gouvernement, afin d’éviter les affrontements. Une partie de l’éclairage public a été éteint en milieu de soirée.

 

 

22h30 – Sousse : Manifestation dans les rues de Sousse – Vidéo de Karim Ben Hadj Mbarek
21h15 – Assemblée constituante, Bardo Le nombre des sit-ineurs devant l’assemblée augmente. Un millier de personnes devant l’assemblée selon une source sécuritaire.

 

 

21h00 – Assemblée constituante, Bardo : Après des tractions avec les forces de l’ordre, trois tentes ont finalement pu être montées.

 

19h30 – Assemblée constituante, Bardo : Un petit groupe de sit-ineurs à réussi à regagner l’esplanade devant l’assemblée. Le situation reste tendue alors que des groupes d’individus bloquent les rues adjacentes pour empêcher les manifestants d’accéder à l’esplanade. Sur les réseaux sociaux, les appels pour rejoindre l’esplanade après la rupture du jeûne se multiplient.

19h00 – Tunis : Mustapha Ben Jafaar, président de l’Assemblée constituante, s’adresse à la nation sur la télé nationale.

17h20 – Assemblée constituante, Bardo : Bassem Bouguerra, de l’association Réforme pour la réforme du système sécuritaire en Tunisie, a été passé à tabac à l’entrée de l’esplanade du Bardo. Il a des blessures aux jambes et des contusions au visage. Il a été transféré à l’hôpital Charles Nicolle. Un passant, qui avait arrêté sa voiture pour filmer la scène, a été pris à partie par la police.

17h00 – Assemblée constituante, Bardo : Un petit groupe de manifestants est revenu sur l’esplanade en face de l’ANC. La police tente d’empêcher les manifestants qui ont fui dans les rues adjacentes de regagner la place et demande aux commerçants de fermer.

16h20 – Assemblée constituante, Bardo : La police pourchasse les manifestants dans les ruelles adjacentes à l’Assemblée et frappe les manifestants à coups de matraque. Mouvement de panique. Les manifestants essayent de s’échapper. Usage excessif de gaz lacrymogène et usage non justifié de la violence par les forces de l’ordre.

16h05 – Assemblée constituante, Bardo : Les forces de l’ordre viennent de charger pour disperser la foule. Usage excessif de la violence et de gaz lacrymogène. Beaucoup de personnes se sont évanouies, d’après notre reporter sur place.

16h – Assemblée constituante, Bardo : Alors que le nombre de manifestants grandit, la police a interpellé deux individus qui jetaient des pierres. Ayoub Amara, du Front populaire, a pris la parole pour parler des manifestations à Sidi Bouzid et Gafsa.

IMG_20130727_155309

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

15h30 – Assemblée constituante, Bardo : Haythem Kannou (membre de la LPR) vient d’être arrêté après avoir eu une altercation avec les forces de l’ordre.

15h20 – Assemblée constituante, Bardo : Environ 300 manifestants reviennent sur la place devant l’Assemblée.

IMG_20130727_151408

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

15h10 – Assemblée constituante, Bardo : Le député Mongi Rahoui a été frappé par la police. Il s’est évanoui et vient d’être évacué.

15h – Assemblée constituante, Bardo : Les sit-inneurs encore présents entonnent l’hymne national.

IMG_20130727_145745

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

Les affrontements ont principalement eu lieu dans la rue devant le portail d’entrée de l’ANC, qui se trouve sur le côté du bâtiment et non sur la place principale. Un des manifestants dit avoir été blessé par des membres de la Ligue de protection de la révolution.

IMG_20130727_145557

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

14h50 – Assemblée constituante, Bardo : La place devant l’ANC a été sécurisée par les forces de l’ordre. Il ne reste plus qu’un petit groupe de sit-inneurs, encerclés par la police.

IMG_20130727_144925

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

IMG_20130727_145052

Crédit image : Malek Khadhraoui – www.nawaat.org

14h44 – Assemblée constituante, Bardo : Une dizaine de fourgons de police arrivent en renfort devant l’ANC. Il y a des affrontements avec jets de pierres autour de l’Assemblée.

14h40 – Assemblée constituante, Bardo : Des “milices” jettent des pierres sur les manifestants. La police de son côté arrose de gaz lacrymogène les manifestants et ne semble pas s’en prendre aux “milices”. Plusieurs manifestants sur place parlent de complicité entre les forces de l’ordre et ces “milices”.

14h20 – Assemblée constituante, Bardo : Les manifestants scandent : “Pacifique ! Pacifique !” en rapport avec la manifestation. Ils demandent à la police d’arrêter de faire un usage disproportionné de gaz lacrymogène.

14h00 Assemblée constituante, Bardo : La police continue à faire usage des bombes de gaz lacrymogène. La foule s’indigne. Quelques personnes en difficulté respiratoire.

13h40 Assemblée constituante, Bardo : Un groupe d’individus portant des slogans pro-gouvernement tente de casser le sit-in devant l’ANC. La police a tiré du gaz lacrymogène sur la foule.

La tombe du défunt Mohamed Brahmi couverte du drapeau tunisien au carré des martyrs du cimitière Djallez. Crédit image : Lilia Weslaty | nawaat.org

13h00 – Cimetière Jellaz : Le général Mohamed Salah Hamdi salue le défunt.

20130727_122216

Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

12h50 – Cimetière Jellaz : Après la mise en terre, la foule commence à quitter le cimetière. Une partie des personnes présentes se dirige vers l’Assemblée.

2013-07-27 12.26.25

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

20130727_123837

Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

12h40 – Cimetière Jellaz : La veuve de Mohamed Brahmi : “Cessez d’applaudir. Vous avez applaudi quand Belaïd est mort et ça n’a servi à rien. Dirigez-vous plutôt vers le gouvernement et envoyez ces rats aux égoûts.”

12h40 – Cimetière Jellaz : Le député démissionnaire Ahmed Khasskhoussi prononce le discours d’hommage au défunt.

12h10 – Cimetière Jellaz : Maître Nacer Laouini, présent dans le cimetière, a fait un discours, durant lequel il a déclaré : “Nous irons manifester pacifiquement après les funérailles pour dissoudre l’ANC. (…) Le chef de l’armée est là, nous demandons à l’armée de rester comme elle a toujours été : à côté du peuple.”

12h05 – Cimetière Jellaz : La foule entonne l’hymne national. La fille de Mohamed Brahmi est arrivée sous les clameurs de la foule. Elle précède le cercueil porté par les militaires.

2013-07-27 11.56.42

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

12h – Cimetière Jellaz : Le général de l’armée, Mohamed Salah Hamdi, est présent dans le cimetière et accompagne la dépouille du défunt jusqu’à sa tombe.

20130727_120926

Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

2013-07-27 11.45.34

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

11h55 – Cimetière Jellaz : La foule scande des slogans politiques : “Mohamed Brahmi, Chokri Belaïd : une nouvelle révolution est nécessaire !”, “Le peuple veut la chute du gouvernement !”.

11h45 – Cimetière Jellaz : Les manifestants entonnent l’hymne national.

2013-07-27 11.36.05

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

11h30 – Cimetière Jellaz : Préparation de la tombe dans le Carré des martyrs, au Jellaz. Mohamed Brahmi sera enterré près de Chokri Belaïd.

20130727_103501

Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

11h25 – Cimetière Jellaz : Le cortège arrive au cimetière, où des gens l’attendaient.

2013-07-27 11.08.17

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

 

11h10 – Rue de Turquie : Un policier salue au passage du cortège. Il est applaudi par la foule. Un manifestant lui a mis une écharpe aux couleurs de la Tunisie autour du cou.

IMG-20130726-00281

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

11h – Rue de Turquie : La voiture transportant la dépouille du défunt est tombée en panne. Des personnes présentes dans le cortège sont en train de pousser la voiture pour la faire arriver jusqu’au cimetière.

10h50 – Rue de Turquie : Des habitants ont accroché un extrait d’un poème de Moudhafar Naweb à un balcon, un poème qui exprime son mépris pour le pouvoir.

20130727_105059

Crédit image : Lilia Blaise – www.nawaat.org

10h40 – Avenue Habib Bourguiba : Après avoir marqué un arrêt au pied de l’horloge sur l’avenue Habib Bourguiba et avoir entonné l’hymne national devant les nombreux policiers présents, le cortège a repris sa marche.

10h30 – Avenue Mohamed V : Après une pause devant l’ancien siège du RCD, le cortège reprend sa marche en direction du cimetière Jellaz. Au pied de l’horloge, avenue Habib Bourguiba, des policiers sont présents. Un hélicoptère de l’armée suit le cortège.

20130727_101238

La veuve de Mohamed Brahmi. Crédit image : Lilia Blaise – www.nawaat.org

10h05 – Avenue Mohamed V : Arrivée du cortège sur l’avenue Mohamed V. La foule scande des slogans et demande “la chute du système”.

2013-07-27 10.07.46

Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

10h00 – Place des Droits de l’Homme : La foule grossit. Entre mille et mille cinq cent personnes seraient présentes en attente de l’arrivée du cortège. Les manifestants commencent à se déplacer sur l’avenue Mohamed V. Une voiture de l’ armée vient d’arriver. Des policiers en moto font des allers-retours autours de la place.

9h45 – Cité el Ghazella, Ariana : Le cortège funéraire change de trajet pour éviter de passer devant la maison de Rached Ghannouchi.

9h40 – Cité el Ghazella, Ariana : Départ du cortège en direction de la Place des Droits de l’Homme. Environ un millier de personnes présentes dans la rue. Radhia Nasraoui et Hamma Hammami, venus rendre un dernier hommage au défunt, étaient protégés par des gardes du corps.

20130727_094219

Crédit image : Lilia Blaise – www.nawaat.org

9h20 – Place des Droits de l’Homme, Tunis : Une centaine de personnes sont déjà présentes à la place des Droits de l’Homme à Tunis. Ils sont installés à l’ombre, se protégeant du soleil, en attendant l’arrivée du cortège.

2013-07-27 09.13.51

Place des Droits de l’Homme. Crédit image : Kais Zriba – www.nawaat.org

Samedi 27.07.13 8h30 – Cité el Ghazella, Ariana : Arrivée de la dépouille du défunt à la Cité el Ghazella.

23h30 – Gafsa: Mort de l’activiste Mohamed Mofti (ingénieur télécom et père de deux enfants) en face du siège du gouvernorat de Gafsa. Il a été atteint à la tête par une bombe lacrymogène tirée par la police.
Image du corp de l’activiste dans l’hôpital régional de Gafsa – Crédit Photo : Radio Sawt Manajem
18H52 – Tunis : Selon la députée Karima Souid, 42 députés vont annoncer leur retrait de l’Assemblée constituante lors d’une conférence de presse programmée à 22h à l’hôtel Africa. Ces députés, dont quelques indépendants, sont des représentants des partis Al Massar, Al Jouhmouri, Afek, Nidaa Tounes, Front Populaire, PTT et  Moubadra. https://twitter.com/karimasouid/status/360819932885295104
16h30 – Assemblée constituante, Bardo : La police discute avec les sit-inneurs pour les dissuader d’installer des tentes devant l’ANC.

 

15h10 – Domicile de Mohamed Brahmi, Cité El Ghazella : Bertrand Delanöe, maire de Paris, et l’ambassadeur de France, sont venus présenter leurs condoléances à Mbarka Brahmi et son fils Adnen.

ambassadeur-delanoie-brahmi

Bertrand Delanoe et l’ambassadeur de France au domicile du défunt Mohamed Brahmi. Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

15h00 – Avenue Habib Bourguiba : Il ne reste pas grand monde sur l’avenue.

20130726_145400

Crédit image : Lilia Blaise – www.nawaat.org

14h50 – Le Passage, Tunis : Fin de la manifestation des sympathisants du gouvernement.

Vendredi 26.07.13 14h40 – Assemblée constituante, Bardo : A peu près 200 personnes sont encore présentes après la manifestation ce matin devant l’ANC.

20130726_142212

Devant l’ANC. Crédit image : Lilia Blaise – www.nawaat.org

14h10 Domicile de Mohamed Brahmi, Cité El Ghazella : Halima Dhahri, mère de Mohamed Brahmi : “Dieu révélera la vérité et détruira le mensonge.”

maman-brahmi

Mère de Mohamed Brahmi. Crédit image : Lilia Weslaty – www.nawaat.org

Vendredi 26.07.13 14h – Domicile de Mohamed Brahmi, Cité El Ghazella : Fin de la conférence de presse (vidéo à venir). Nourreddine Hached, fils du syndicaliste Farhat Hached, est venu présenter ses condoléances à Mbarka Brahim, la veuve de Mohamed Brahmi.

20130726_140614

Noureddine Hached et Mbarka Brahmi. Crédit image : Lilia Weslaty – ww.nawaat.org

13h30 – Le Passage, Tunis : Départ d’une manifestation pro-gouvernement depuis la mosquée el-Fath. A la fin du prêche, environ 2 000 manifestants se sont réunis et ont pris la route en direction de l’avenue Habib Bourguiba.

Vendredi 26.07.13 13h10 Domicile de Mohamed Brahmi, Cité El Ghazella : Hama Hammami accuse le gouvernement de la Troïka et le parti Ennahdha d’être complices des assassinats des deux martyrs, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, et appelle à la désobéissance civile. Il demande la mise en place d’un gouvernement de salut national et la mise en place d’une Haute commission pour remplacer l’ANC.

20130726_125107 (1)

Hamma Hammami lors de la conférence de presse au domicile du défunt Mohamed Brahmi. Crédit image : Walid Mejri – www.nawaat.org

Vendredi 26.07.13 13h – Ministère de l’Intérieur : Lotfi Ben Jeddou, ministre de l’Intérieur, a affirmé que l’un des suspects était impliqué dans le meurtre de Chokri Belaid.

Vendredi 26.07.13 12h20 – Ministère de l’Intérieur : Lors de la conférence de presse,le ministre déclare que l’arme utilisée pour l’assassinat de Mohamed Brahmi serait la même que celle utilisée pour l’assassinat de Chokri Belaid.

12h00 – Cité Ghazalla, Tunis : Début de la conférence de presse à la maison du défunt Mohamed Brahmi.

Mourad Amdouni, porte parole du Courant populaire et député à l’Assemblée constituante :

Nous appelons a la désobéissance pacifique.

brahmi-conf-presse-2607

Conférence de presse au domicile du défunt, Mohamed Brahmi. Crédit image : Lilia Weslaty | nawaat.org

12h00 – Avenue Habib Bourguiba : Les manifestants prennent la direction de l’Assemblée constituante.

11h15 – Place Mohamed Ali Les avocats, partis de la maison de l’avocat à Bab Bnet, rejoignent les manifestants place Mohamed Ali.

Le cortège des avocats rejoint la place Mohamed Ali. Crédit Image : Perrine Massy | nawaat.org

11h00 – Place Mohamed Ali : Début du rassemblement place Mohamed Ali, en face du siège de l’UGTT. Les manifestants commencent à affluer.

Crédit image : Perrine Massy | nawaat.org

Crédit image : Lilia Blaise | nawaat.org

26.07.13 08h00 : Des partis politiques et des organisations de la société civile ont annoncé la constitution d’un Front de salut national.

Vendredi 26.07.13 2h25 – Assemblée constituante, Bardo : Les manifestants sont en train d’organiser leur sit-in. Ils seraient environ 200.

Vendredi 26.07.13 1h50 – Présidence de la République : La Présidence vient de publier un communiqué annonçant la journée de vendredi 26 juillet journée de deuil national.

Vendredi 26.07.13 01h45 – Assemblée constituante, Bardo : Les manifestants viennent d’arriver devant l’Assemblée et ont décidé de faire un sit-in.

Vendredi 26.07.13 01h15 – Bab Saadoun, Tunis : Environ 300 manifestants se dirigent vers l’ANC.

IMG_20130726_011304

Vendredi 26.07.13 01h00: Said Ayadi, du parti Joumhouri, annonce dans un communiqué publié sur sa page Facebook la démission de plus de 100 membres du parti.

Vendredi 26.07.13 00h30 Avenue Jean Jaurès, Tunis : Des manifestants se dirigent à pied vers l’ANC

 

Vendredi 26.07.13 – 00h10 – Avenue Habib Bourguiba :

— Majdi khan (@MajdiKhan) July 25, 2013

00h00 – Bizerte : Rassemblement de centaines de personnes devant le gouvernorat de Bizerte.

Image Bizerta blog
00h00 – Gafsa : Les affrontements continuent à ce moment même devant la grande surface “Carrefour”, au centre ville. Les manifestants ont fermé plusieurs accès au centre ville avec des pneus brûlés.

Plus tôt dans la soirée, des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le gouvernorat, portant des slogans appelant à “renverser le pouvoir”. L’armée, en faction devant le bâtiment, a dû tirer en l’air à balles réelles pour dissuader les manifestant d’investir les lieux. La police a plusieurs fois chargé les manifestants pour les disperser et a fait usage de gaz lacrymogène.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le local d’Ennahdha au centre ville de Gafsa.

gafsa

vendredi-26

23h45 – Place Mohamed Ali, UGTT, Tunis : Les manifestants retournent sur l’avenue Habib Bourguiba.

manif-ugtt-avHB

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

23h35 – Place Mohamed Ali, UGTT, Tunis : En réponse aux agressions, des manifestants affluent par dizaines près du local de l’UGTT.

place-med-ali-renfort-manifestants

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

23h25 – Sousse : “Une marée humaine appelle à la chute du régime, maintenant à Sousse”

 

23h20 – Sidi Bouzid : Affrontements violents entre la police et les manifestants place Mohamed Bouazizi, devant le siège incendié du gouvernorat. Présence massive des forces de l’ordre.

23h – Place Mohamed Ali, UGTT, Tunis : Jet de pierres sur les manifestants. Des individus ont attaqué les manifestants présents devant le local de l’UGGT en leur lançant des pierres. Il s’agirait d’un groupe de jeunes gens. Des manifestants ont riposté.

affrontement-alentours-ugtt

Des individus jettent des pierres sur les manifestants. Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

Situation très tendue place Mohamed Ali, à Bab Bhar et rue Mongi Slim.

police-ugtt

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

Selon des témoins sur place, il s’agirait de membres de la Ligue de protection de la révolution.

Par ailleurs, des témoins sur place affirment que des policiers récupèrent les pierres, qu’ils jettent sur les manifestants.

La police a à nouveau fait usage de gaz lacrymogène.

22h45 – Local de l’UGTT, Tunis : Départ des manifestants en direction de l’ANC.

IMG-20130724-00264

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

22h40 – Avenue Habib Bourguiba : Nouveaux tirs de gaz lacrymogène sur l’avenue Bourguiba.

22h30 – Place Mohamed Ali, UGTT, Tunis : Rassemblement devant le siège de l’UGTT.

IMG-20130724-00263 (1)

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

22h21- Assemblée constituante, Bardo : La police renforce ses rangs devant l’ANC. Situation normale aux alentours du bâtiment.

22h14 – Avenue Habib Bourguiba – Tunis : La police a fait un usage disproportionné du gaz lacrymogène, tirant sur les manifestants et les passants sur l’avenue et dans les rues adjacentes.

21h36 – Avenue Habib Bourguiba : La police vient de tirer des bombes de gaz lacrymogène sur les manifestants à l’avenue Habib Bourguiba, créant un mouvement de panique.

21h30 – Communiqué de Tunisair : La compagnie aérienne déclare suspendre tous ses vols demain 26 juillet. “Suite à l’avis de grève générale en Tunisie : Tunisair et Tunisair Express informent leur aimable clientèle que tous les vols programmés de et vers la Tunisie dans la journée du 26 juillet sont annulés.”

21h05 – Avenue Mohamed V – Tunis :

20h57 – Tunis : Les Jeunes militants du Front populaire appellent a un sit-in ouvert devant l’Assemblée constituante à partir de 21h ce soir.

18h55 – Avenue Habib Bourguiba – Tunis : La plupart des manifestants ont déserté l’avenue, alors que l’heure de la rupture du jeûne approche. Une cinquantaine de manifestants étaient encore présents devant le ministère de l’Intérieur.

IMG-20130724-00262

Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

18h – Sfax : Un collectif de partis politiques et d’organisations de la société civile se sont réunis au siège du Parti unifié des citoyens démocrates pour appeler :

– tous les citoyens à la désobéissance civile ;
– les membres de l’ANC à démissionner ;
– la dissolution de l’ANC et de toutes les institutions émanant de cette assemblée (gouvernement et présidence) ;
– la formation d’un gouvernement de salut national ;
– la dissolution de tous les partis politiques d’inspiration religieuse pour leur implication dans des meurtres et des assassinats et la dissolution de toutes les organisations paramilitaires qui agissent sous leurs ordres (LPR, …) ;
– les institutions policière et militaire à respecter la neutralité politique ;
– et appellent tous les citoyens à rejoindre le sit-in ouvert au siège du gouvernorat de Sfax.

17h25 – Ariana : La police est intervenue pour séparer deux personnes qui se sont battues devant l’ambulance. Les forces de l’ordre en ont profité pour faire passer de force l’ambulance et l’envoyer vers la Route X, en direction de l’hôpital Charles Nicolle.

17h15 – Ariana : Le cortège se trouve à l’entrée de l’Ariana. Il est bloqué par des voitures de police, qui l’empêchent de passer par l’avenue Habib Bourguiba.

20130725_170738

Crédit image : Lilia Blaise

16h50 – Ariana : Le cortège continue d’accompagner le corps vers l’hôpital Charles Nicolle. Pour l’instant le cortège se trouve à l’entrée de l’Ariana.

ariana

Crédit image : Lilia Blaise

16h30 – FIDH : Publication d’un communiqué par la FIDH.

16h15 – Siège du Front populaire : Publication d’un communiqué du Front populaire. Lors de la conférence, Hamma Hammami, porte parole du parti, a appelé à :

– la désobéissance civile ;
– la chute du gouvernement ;
– la dissolution de l’ANC ;
– la création d’un gouvernement de salut public ;
– la grève générale le jour de l’enterrement du martyr.

Des discussions ont lieu pour savoir quel jour les militants se réuniront pour manifester, devant l’ANC ou sur l’avenue Bourguiba.

16h10 – Hôpital Mahmoud Materi : Sortie du corps de Mohamed Brahmi.

20130725_154915

Hôpital Mahmoud Materi – Crédit image : Lilia Blaise

16h00 – Avenue Habib Bourguiba : Entre 1 000 et 1 500 personnes devant le ministère de l’Intérieur.

16h00 – Sidi Bouzid Le siège du gouvernorat est en feu.

sidi-bouzid

Le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid est en feu. Crédit Image : SBZone

15h50 – Avenue Habib Bourguiba : Des manifestants ont fait reculer un bus de policiers en tapant dessus.

IMG-20130724-00259

Avenue Habib Bourguiba. Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

15h40 – Hôpital Mahmoud Materi : Nourreddine Hached, le fils aîné du syndicaliste Farhat Hached, arrive devant l’hôpital.

20130725_144914

15h25 – Mosaique Fm : Ahmed Nejib Chebbi, du parti Joumhouria, demande la mise en place d’un gouvernement de salut national.

15h20 – L’UGTT appelle à la grève générale demain 26 juillet.

15h10 – Sidi Bouzid, Place Mohamed Bouazizi : Rassemblement devant le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid. Début d’affrontement entre les manifestants et les forces de l’ordre. La majorité des manifestants sont des militants du parti Front populaire et de Attayar Achaabi.

15h10 Siège du Front populaire : début de la conférence en présence de nombreux militants et en présence de représentants des partis du Front populaire, de Nidaa Tounes et de Doustourna.

14h45 – Avenue Habib Bourguiba : Le cortège parti de devant le siège de l’UGTT vient de rejoindre l’avenue. Environ 500 personnes, et la foule grossit.

 

 

14h45 – Radio Mosaïque FM : Déclaration de Rached Ghannouchi, leader du parti Ennahdha : “C’est un meurtre contre l’Etat tunisien et la démocratie. On cherche à travers ça à mettre la Tunisie dans l’instabilité et à pousser les Tunisiens à s’accuser les uns et les autres.” (…)

“Ceux qui ont commis ce meurtre sont les opposants de la démocratie. La révolution tunisienne était pacifique, on cherche a la rendre sanguinaire alors que nous sommes en train de finir la Constitution et mettre en place les institutions qui vont mener le pays vers des élections libres…” (…)

“Nous demandons la mise en place d’une coalition nationale contre la violence.”

14h40 : Domicile de Mohamed Brahmi : Les voisins parlent en fait de 5 balles tirées et non de 11 balles, sur les coups de 12h10. Une des filles de Mahmoud Brahmi a déclaré sur radio Kalima avoir vu deux agresseurs sur une moto.

14h15 : Communiqué du porte-parole de la présidence de la République qui condamne l’assassinat du député Mohamed Brahmi, “un crime réalisé le jour de l’anniversaire de la République”, au moment où l’ANC est en train de travailler à terminer la phase de transition, explique le communiqué. Il est également question de la situation de l’Egypte, où la violence a pris le pas sur le processus démocratique.

Le communiqué appelle les Tunisiens à ne pas tomber dans le piège de la violence.

14h – Hôpital Mahmoud Materi :

hopital

Hôpital Mahmoud Materi – Crédit image : Lilia Blaise

13h58 – Hôpital Mahmoud Materi : Plusieurs appels spontanés pour un rassemblement devant l’ANC.

Un rassemblement de tous les partis démocratiques est prévu à 15h au siège du Front populaire.

13h55 – Hôpital Mahmoud Materi : Environ 300 personnes présentes dont des personnalités publiques : Mohamed Jmour, du parti Watad, Mehdhi Ben Gharbia, de la coalition démocratique, le député Brahim Kassas, l’avocate Leila Ben Debba, l’avocate Saida Garrach, la syndicaliste Thouraya Krichen. Hamma Hammami était également présent. Il est resté un peu moins d’une heure puis a été escorté par des gardes du corps.

13h35 – Avenue Habib Bourguiba : La police bloque l’entrée du ministère de l’Intérieur. Manifestation spontanée : environ 200 personnes présentes.

Aujourd’hui 13h – Mohamed Brahmi, député démissionnaire du parti Echaab (début du mois de juillet) et fondateur du parti Courant populaire (Attayar Achaabi), a été assassiné ce matin en sortant de chez lui à la cité El Ghazella, à l’Ariana, nous a déclaré Mohsen Nabti, membre du comité fondateur du parti Attayar Achaabi.

Mohamed Brahmi aurait été abattu par 11 balles, toujours selon Mohsen Nabti, qui se trouve actuellement au domicile du défunt.