Une telle scène est familière à Sidi Hassine. Se rendre à l’hôpital ou à un dispensaire est une tâche dure et épuisante dans cette région en manque de moyens de transport. D’emblée, la route vers ces centres de soins bondés parait semé d’embûches. Il y a trois dispensaires dans la commune de Sidi Hassine : le premier au centre de la localité, près du marché,  le second dans le quartier du 25 Juillet, tandis que le troisième, située au cœur du quartier « 20 mars », est hors service. Il a en effet été incendié durant la révolution, et n’a toujours pas été remis en état par les autorités. A noter qu’il y a également un centre de santé intermédiaire, à deux kilomètres de l’avenue principale de Sidi Hassine, en direction de la région d’Al-Attar.